Banco Santander: augmentation de capital pour racheter une filiale mexicaine

AWP

1 minutes de lecture

Le capital sera augmenté par l’émission de nouvelles actions correspondant à celles de la filiale mexicaine qui seront rachetées.

La banque espagnole Banco Santander, première de la zone euro en valeur boursière, a annoncé mardi une augmentation de capital d’une «valeur maximale de 2,56 milliards d’euros» pour racheter les actions de sa filiale au Mexique qu’elle ne possède pas encore.

«L’assemblée générale extraordinaire de Banco Santander a approuvé (mardi) l’augmentation de capital pour l’acquisition des actions de Santander Mexico aux mains (d’actionnaires) minoritaires, qui représentent 24,95% de son capital», explique dans un communiqué la banque, qui détient le restant du capital de la filiale.

Le capital sera augmenté par l’émission de nouvelles actions correspondant à celles de la filiale mexicaine qui seront rachetées, précise le texte.

L’économie mexicaine est «l’une des économies au plus grand potentiel en Amérique latine. Elle offre une rentabilité moyenne supérieure à celle d’autres zones géographiques et possède un secteur financier à fort potentiel en raison de la faible pénétration bancaire dans le pays», a expliqué la présidente de la banque, Ana Botin, citée dans le communiqué.

Le Mexique a généré 8% du bénéfice de Santander au premier semestre.

Banco Santander proposera aux actionnaires de la filiale mexicaine 0,337 actions nouvelles de Banco Santander pour chaque action de Santander Mexico, soit une prime de 14% par rapport au cours de clôture enregistré lundi.

La période d’acceptation devrait débuter en août et se terminer en septembre, précise Santander.

Le centre de gravité de Banco Santander s’est progressivement déplacé vers les Amériques ces dernières années, à mesure de la déconfiture de ses affaires au Royaume-Uni, longtemps son principal marché mais désormais confronté aux turbulences du Brexit.

L’Europe ne fournit plus que 45% du bénéfice de la banque, contre 38% pour l’Amérique latine et 17% pour l’Amérique du nord.

Le Brésil est désormais le premier marché de Santander (29% du bénéfice) devant l’Espagne (13%) et le Royaume-Uni (11%).

A lire aussi...