ANZ voit plonger son bénéfice au premier trimestre

AWP

1 minutes de lecture

Le directeur général d’ANZ, Shayne Elliott, a qualifié ce résultat de raisonnable compte tenu des conditions commerciales difficiles.

La banque australienne ANZ Bank a annoncé jeudi une chute de moitié de son bénéfice au premier semestre, elle qui a provisionné un milliard de dollars australiens pour couvrir les pertes attendues en raison de la pandémie.

Des charges de dépréciation du crédit de 1,67 milliard de dollars australiens, dont 1 milliard pour l’impact du coronavirus, ont réduit le bénéfice après impôts de 51% au premier semestre de l’exercice (octobre à mars), à 1,545 milliard de dollars australiens (988 millions de francs) a précisé la banque.

Le directeur général d’ANZ, Shayne Elliott, a qualifié ce résultat de «raisonnable» compte tenu des «conditions commerciales difficiles» avant même le début de la crise du coronavirus.

«Si les implications sanitaires de cette crise sont différentes, la réalité est que le secteur financier a été confronté à des chocs majeurs tous les sept à dix ans en moyenne», a-t-il estimé dans un communiqué.

M. Elliott a déclaré que la banque avait adopté une approche «prudente» ces dernières années, en se concentrant notamment sur les prêts immobiliers aux propriétaires occupant leur logement, et qu’elle avait débuté le mois de mars avec des pertes sur prêts «historiquement faibles» qui la maintenaient en bonne position.

Le président d’ANZ, David Gonski, a déclaré pour sa part que la banque avait reporté une décision sur les dividendes du fait de l’incertitude économique et des conseils de l’autorité australienne de régulation prudentielle à toutes les institutions financières.

«C’était une décision très difficile et le conseil d’administration a examiné toutes les possibilités qui s’offrent à nous, car nous comprenons l’incidence que cela aura sur les actionnaires qui comptent sur les dividendes», a-t-il déclaré.

A lire aussi...