Objectifs de croissance plus faibles en Chine

DWS

1 minutes de lecture

Graphique de la semaine de DWS. Le fléchissement affectera diversement le commerce avec les autres pays. Le cas des USA est particulièrement curieux.


©Keystone

Une fois de plus, l'Assemblée du peuple chinois a tenu sa réunion annuelle. L'objectif de croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Chine de 6 à 6,5% a fait la une des journaux. Comme nous l'avons souligné précédemment, nous ne sommes ni surpris, ni particulièrement préoccupés par cette baisse des taux de croissance (voir notre graphique du 29 janvier dernier). 

Certes, le bien-être de la Chine est de la plus haute importance pour l'économie mondiale, en raison de la taille même de son économie, ainsi que de son importance pour le commerce mondial. Toutefois, l'impact de son ralentissement sera nuancé en fonction de l'ampleur du déficit ou de l'excédent de chaque pays en termes de biens et services. N'oublions pas que la Chine affiche toujours un excédent de sa balance courante. Toutefois, cet excédent se rétrécit et, si la dynamique ne change pas, il pourrait se transformer en déficit dans un avenir pas si lointain. 

La Chine fait souvent l'objet de pratiques commerciales déloyales.
Un examen des statistiques révèle un tableau un peu plus nuancé.

Dans notre «Graphique de la semaine», nous examinons les balances commerciales bilatérales des biens avec la Chine. La Chine fait souvent l'objet de pratiques commerciales déloyales. Un examen des statistiques commerciales révèle un tableau un peu plus nuancé. D'une part, la Chine enregistre d'importants déficits commerciaux avec un certain nombre de pays, notamment vis-à-vis de certains pays d'Asie de l'Est, exportateurs de matières premières, mais aussi avec l'Allemagne et le Japon. 

D'autre part, la Chine continue d'afficher un excédent substantiel avec de nombreux pays industrialisés, notamment avec les États-Unis. Pour 2018, cet excédent a atteint un niveau record de 419,2 milliards de dollars*. Ce n'est certainement pas le genre de nouvelles dont le président américain se réjouira, étant donné que les États-Unis ont atteint un déficit commercial record total de 891,3 milliards de dollars au beau milieu de son mandat, en 2018. 

* Ce chiffre provient du département du commerce américain et comprend les importations et les exportations avec Hong Kong. Le graphique repose sur des données de l'Administration générale des douanes de la Chine qui n'incluent pas les importations et les exportations avec Hong Kong, car elles sont traitées comme commerce intérieur.