Zone euro: l’inflation ralentit encore en janvier à 1,4%

AWP

1 minutes de lecture

Ce taux s’éloigne de l’objectif de la BCE, pour qui une inflation très légèrement inférieure à 2,0% sur un an est considérée comme un signe de bonne santé de l’économie.

L’inflation a poursuivi son ralentissement en janvier dans la zone euro, à 1,4%, contre 1,6% en décembre, selon les données provisoires diffusées vendredi par l’Office européen des statistiques, Eurostat.

Ce chiffre est conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.

Ce taux d’inflation annuel s’éloigne de l’objectif de la Banque centrale européenne (BCE), pour qui une inflation très légèrement inférieure à 2,0% sur un an est considérée comme un signe de bonne santé de l’économie.

De 1,9% en novembre, le taux d’inflation annuel était déjà passé à 1,6% en décembre dans la zone euro, surtout en raison d’un recul dans la hausse des prix d’énergie.

Le ralentissement en janvier s’explique par la même raison: les prix de l’énergie n’ont progressé que de 2,6%, contre 5,4% en décembre.

L’inflation sous-jacente (hors énergie, produits alimentaires, boissons alcoolisées et tabac, qui exclut par conséquent les produits particulièrement volatils) a elle atteint 1,1% en janvier, un chiffre en progression de 0,1 point par rapport à décembre.

Cette «légère hausse de l’inflation sous-jacente» constitue «une bonne nouvelle rare pour la BCE», a souligné Andrew Kenningham, économiste de Capital Economics.

«Mais elle reste bien en deçà de l’objectif de la BCE et, l’activité économique s’étant fortement ralentie, nous doutons que ce soit le début d’une tendance à la hausse», ajoute-t-il.

«Le taux d’inflation global devrait encore ralentir jusqu’à l’été. Ce n’est qu’à la fin de l’année qu’une reprise est attendue», estime pour sa part Bert Colijn de ING.

«La grande question reste de savoir ce qui se passera avec l’inflation sous-jacente, qui se maintient obstinément aux alentours de 1,0%», poursuit-il.

Selon lui, «les attentes de la BCE concernant une inflation sous-jacente à 1,4% pour l’année semblent déjà un peu optimistes».