Les taux négatifs ont coûté 8 milliards aux banques suisses

AWP

1 minutes de lecture

En constante progression, les montants récoltés ont atteint un pic de 2 milliards en 2019, a indiqué Deposit Solutions.

Depuis l’introduction des taux négatifs par la Banque nationale suisse (BNS) il y a cinq ans, les banques suisses ont payé plus de 8 milliards de francs d’intérêts à l’institut d’émission. En constante progression, les montants récoltés ont atteint un pic de 2 milliards en 2019, a indiqué Deposit Solutions.

L’étude, présentée en marge du Forum économique mondial (WEF), souligne qu’en 2015, lors de la première introduction des taux négatifs, les banques avaient versé 1 milliard en intérêts négatifs.

Le rapport entre les montants reversés à la BNS et les bénéfices des banques est bien plus important en Suisse. Ainsi, les établissements financiers helvétiques ont reversé en 2018 environ 13% de leur bénéfice avant impôts à la BNS tandis qu’en zone euro, il s’agit seulement de 5,6%.

En novembre dernier, les montants exonérés de taux négatifs ont été revus à la hausse. Depuis, le taux négatif entre en jeu à partir d’un montant correspondant à 25 fois les réserves minimales que les banques commerciales doivent déposer auprès de la BNS. Ce seuil étant auparavant fixé à un multiple de 20, rappellent les auteurs de l’étude.

Grâce à cette nouvelle méthode de calcul, la charge de l’intérêt négatif a été allégée pour les banques.

En zone euro, les banques ont reversé 25 milliards d’euros à la Banque centrale européenne (BCE) depuis l’introduction des taux négatifs en 2014.

A lire aussi...