Les métaux précieux en baisse à l’exception du palladium

AWP

1 minutes de lecture

L’or a perdu du terrain cette semaine alors que le dollar n’a cessé de progresser face aux principales devises.

L’or a baissé sur la semaine, après son plus haut en plus de neuf mois atteint la semaine dernière, lesté notamment par la vigueur du dollar.

L’argent et le platine ont également terminé la semaine en baisse, tandis que le palladium a progressé.

Après avoir atteint 1’326,57 dollars l’once, un record depuis avril 2018, jeudi dernier, l’or a perdu du terrain alors que le dollar n’a cessé de progresser face aux principales devises, comme l’ont souligné plusieurs analystes.

De nombreuses matières premières, comme le métal jaune, étant libellées en billets verts, une hausse de celui-ci les rend plus onéreuses pour les investisseurs utilisant d’autres devises. Ce qui tend à faire baisser son cours.

Les analystes de Commerzbank, en s’appuyant sur des données compilées par Bloomberg, ont également pointé une fuite des investisseurs financiers depuis le début du mois, sans être en capacité de l’expliquer.

«Nous pensons que la demande d’or, en tant qu’investissement alternatif attractif et en tant que valeur refuge, devrait être bonne, notamment du fait des nombreux risques politiques», ont-ils jugé.

Jeudi, le président des Etats-Unis Donald Trump a assuré qu’il n’avait pas prévu de rencontrer son homologue chinois Xi Jinping avant l’échéance du 1er mars, date à laquelle les tarifs douaniers américains augmenteront en l’absence d’accord commercial avec Pékin.

Mais cette information, de nature à précipiter les investisseurs vers les valeurs refuges, privilégiées en période d’incertitudes politiques ou économiques, semble avoir plutôt bénéficié au dollar.

L’argent a suivi la même tendance que l’or sur la semaine. Il avait atteint jeudi dernier un plus haut depuis juin, à 16,19 dollars l’once.

«Le métal précieux pourrait approcher de son plancher de court terme», a commenté Lukman Otunuga, analyste pour FXTM, qui pointe néanmoins un ralentissement de «la tendance haussière» observée depuis le début de l’année.

Concernant le platine, qui a également souffert sur la semaine, celui-ci a dû affronter des données négatives pour son cours.

«Selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles, la proportion de véhicules diesel dans les immatriculations de voitures neuves dans l’UE est tombée à 34,1% au quatrième trimestre», contre 35,9% sur l’ensemble de l’année 2018, ont souligné les analystes de Commerzbank.

Alors que le platine est principalement utilisé dans la production de catalyseurs pour les voitures diesel (40% de la demande va dans l’industrie automobile), ce chiffre «dessine une sombre perspective pour la demande de platine», ont-ils ajouté.

A l’inverse, le palladium, plutôt utilisé dans la production de véhicules fonctionnant à l’essence, a progressé sur la semaine. Depuis l’été, le métal précieux a bondi et franchi de nombreux records, devenant le métal précieux le plus cher, devant l’or.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1.314,81 dollars vendredi vers 13H45 GMT, contre 1.323,35 dollars le vendredi précédent à la même heure.

L’once d’argent valait 15,86 dollars, contre 16,06 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de platine s’échangeait à 799,80 dollars, contre 827,76 dollars sept jours plus tôt.

L’once de palladium valait pour sa part 1.392,46 dollars, contre 1.366,52 dollars à la fin de la semaine précédente.