Bourses européennes en rouge, le doute persiste sur le Brexit

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx termine sur un recul de 0,30%.

Les Bourses européennes ont pour la plupart terminé dans le rouge jeudi, l’incertitude dominant les esprits après l’annonce d’un accord in extremis entre Londres et Bruxelles.

«Le marché attend maintenant le feu vert des parlementaires et l’éloignement de la perspective d’un retournement de situation. Il est prudent, mais ne veut pas pour autant croire au pire», a estimé auprès de l’AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Après plusieurs jours et nuits de négociations, les négociateurs de l’UE et du Royaume-Uni ont trouvé jeudi un compromis sur les points problématiques qui, selon Londres, empêchaient toute ratification, en particulier sur les moyens déployés pour éviter tout retour d’une frontière physique entre l’Irlande et l’Irlande du Nord.

Mais aussitôt l’annonce faite, le parti unioniste nord-irlandais DUP, allié clé du Parti conservateur de Boris Johnson, a affirmé son opposition à l’accord trouvé, ce qui semble compromettre son adoption par le Parlement britannique.

«La question qui se pose également si l’accord devient définitif est de savoir s’il va constituer un tournant économique et comment les entreprises s’adapteront à la nouvelle réalité», a complété M. Baradez.

Les investisseurs ont également pris connaissance de données macroéconomiques peu encourageantes, entre la baisse de la prévision de croissance de l’Allemagne pour 2020 et le repli aux États-Unis de la production industrielle américaine ainsi que des mises en chantier de logements en septembre.

A Wall Street vers 19H00 (17H00 GMT), le Dow Jones Industrial Average grappillait 0,09%; l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait 0,35% et l’indice élargi S&P 500 0,33%.

L’Eurostoxx a pour sa part cédé 0,30%.

Du côté des valeurs

LES VALEURS PRESENTES AU ROYAUME-UNI PROGRESSENT 

De nombreux titres ont profité d’espoirs que l’accord sur le Brexit éloigne un peu plus les risques du «no deal». La banque RBS a pris 1,09% à 232,20 pence, le groupe audiovisuel ITV 1,05% à 135,05 pence, l’entreprise de construction Persimmon 1,37% à 2.368,00 pence et son concurrent Taylor Wimpey 0,98% à 165,60 pence.

PERNOD RICARD TRINQUE 

Le titre du numéro deux mondial des spiritueux a perdu 4,17% à 159,65 euros, pénalisé par un ralentissement de sa croissance organique plus important que prévu en dépit d’un chiffre d’affaires en hausse de 4% au premier trimestre 2019/2020, à 2,48 milliards d’euros.

WIRECARD DELAISSÉ 

A la Bourse de Francfort, le titre a été délaissé (-2,73% à 119,15 euros) après les révélations du Financial Times mardi sur des pratiques comptables douteuses et la chute consécutive de près de 13% de l’action, malgré les démentis de l’entreprise. HSBC a de son côté abaissé le cours cible de 225 à 190 euros tout en recommandant d’acheter le titre.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: -0,42% à 5.673,07 points
Francfort - Dax: -0,12% à 12.654,90 points
Londres - FTSE 100: +0,20% à 7.182,32 points
Milan - FTSE MIB: -0,23% à 22.375,60 points
Madrid - IBEX 35: -0,50% à 9.340,00 points
Lisbonne - PSI 20: +0,28% à 5.013,78 points
Bourse suisse - SMI : -0,23% à 22.375,60 points
Amsterdam - AEX: -0,10% à 576,27 points
Bruxelles - BEL 20: +0,41% à 3.776,41 points