Bonds Europe: rebond sur le marché, les taux se redressent

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne est remonté à -0,799% contre -0,861% lundi après être descendu à un plus bas historique à -0,907% en séance.

Le marché de la dette a repris son souffle mardi après avoir touché des niveaux abyssaux la veille face à la déroute boursière, affichant ainsi un net rebond des rendements allemands et américains à 10 ans.

Le marché de la dette souveraine «respire à nouveau», observe Eric Bertrand, directeur adjoint des investissements chez OFI Asset Management, interrogé par l’AFP.

Contrairement au marché actions, dont la tentative de rebond a tourné court en fin de séance, «les taux de rendement ont remonté toute la pente» après leur plongeon de la veille, a-t-il ajouté.

Les acteurs de marché attendent des annonces de relance budgétaire en Europe et aux États-Unis.

Ils réalisent que «la question n’est pas celle des taux d’intérêt», mais «plus une histoire de financement» pour répondre au choc de l’offre et de la demande provoqué par le Covid-19, souligne M. Bertrand.

Les dirigeants européens tenaient mardi une visioconférence pour coordonner leurs actions face à l’épidémie de coronavirus, tandis que les acteurs de marché spéculent également sur un arsenal de mesures de la Banque centrale européenne, qui pourraient être dévoilées jeudi.

Les investisseurs attendent aussi des détails sur les mesures «majeures» et «de grande ampleur» promises par le président américain Donald Trump qui brigue un second mandat à la tête de la première économie du monde.

Lundi, en réaction à la panique boursière, les investisseurs s’étaient réfugiés sur le marché de la dette d’Etats jugée de bonne qualité, provoquant des records à la baisse sur les taux de rendements allemands et américains.

Fait inédit, tous les rendements de la dette américaine avaient évolué sous la barre de 1%. Autre valeur refuge, le taux allemand à dix ans, le «Bund», avait touché un nouveau record à la baisse à -0,907% et celui à 30 ans avait lui aussi atteint son nouveau plus bas historique à -0,552%.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne est remonté à -0,799% contre -0,861% lundi après être descendu à un plus bas historique à -0,907% en séance.

Celui de la France a suivi la même trajectoire, progressant à -0,307% contre -0,392% lundi en clôture après avoir touché un plus bas à -0,427% en séance. Le taux espagnol à 10 ans a lui aussi nettement avancé à 0,337% contre 0,256% la veille.

En revanche, le taux à dix ans de l’Italie, qui souffre jusqu’à présent le plus de l’épidémie en Europe, s’est nettement détendu à 1,323% contre 1,416% la veille. Le pays a pris mardi des mesures sans précédent par leur ampleur pour lutter contre le nouveau coronavirus, contraignant ses 60 millions d’habitants à «éviter les déplacements» sauf pour aller travailler, se ravitailler ou encore pour des soins médicaux.

Le taux d’intérêt à 10 ans du Royaume-Uni est nettement remonté à 0,235% contre 0,152%.

Aux États-Unis, le taux d’emprunt à dix ans regagnait du terrain à 0,65%, contre 0,541% lundi en clôture. Le taux américain à 30 ans avançait à 1,11% contre 0,995%. Celui à deux ans s’établissait pour sa part à 0,501% contre 0,381%.

A lire aussi...