Bonds Europe: le «Bund» entraîné par le plongeon des taux US

AWP

1 minutes de lecture

Letaux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne a fini en baisse, à -0,71% contre -0,69% jeudi, après être tombé en séance jusqu’à -0,75%, un nouveau plus bas historique.

Le taux allemand à 10 ans a continué à descendre jusqu’à ses plus bas niveaux de septembre 2019, entraîné par la violente baisse des taux américains dans un environnement d’aversion au risque lié à l’épidémie de nouveau coronavirus.

«A -0,740%, le Bund rejoint son niveau du 3 septembre 2019» quand il avait atteint un plus bas à -0,743%», alors que les taux américains explosent leurs plus bas historiques, a indiqué à l’AFP Eric Vanraes, gérant obligataire de la banque suisse Eric Sturdza.

«Si le taux allemand à 10 ans baisse (...), c’est que les taux américains plongent», a-t-il expliqué.

«Les taux longs baissent beaucoup plus violemment que les taux courts et la courbe s’aplatit», ce qui traduit «des craintes énormes sur la croissance qui était déjà faiblarde», a-t-il ajouté.

Si les taux américains baissent violemment c’est parce qu’ils «s’ajustent» à la réduction des taux de la Réserve fédérale américaine annoncée mardi pour soutenir l’économie et que les investisseurs anticipent maintenant une nouvelle baisse de la Fed, de même ampleur, lors de la réunion prévue les 17 et 18 mars.

En parallèle, les taux allemands se détendent moins brutalement du fait que la Banque centrale européenne (BCE), qui tiendra sa réunion de politique monétaire jeudi prochain, a une marge de manoeuvre plus faible que sa consoeur américaine.

Son principal taux est à zéro, tandis que celui frappant les dépôts confiés par les banques est déjà négatif, à -0,50%, pénalisant depuis des années la rentabilité des établissements financiers.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne a fini en baisse, à -0,71% contre -0,69% jeudi, après être tombé en séance jusqu’à -0,75%, un nouveau plus bas historique.

Celui de la France s’est stabilisé à -0,35%, à l’instar du taux espagnol de même échéance, qui a fini à 0,21%, comme la veille.

Le taux à dix ans de l’Italie a pour sa part poursuivi sa progression à 1,07% contre 1,06%. Le gouvernement italien a annoncé jeudi un plan de 7,5 milliards d’euros pour faire face à l’épidémie de Covid-19 et à son impact sur l’économie, ce qui représentera une hausse du déficit 2020 de quelque 0,3%.

Le taux d’intérêt à 10 ans du Royaume-Uni a fortement reflué à 0,23% contre 0,33%, enfonçant lui aussi un nouveau plus bas historique.

Aux États-Unis, le taux d’emprunt à dix ans reculait fortement à 0,72%, un niveau inédit, contre 0,91% la veille. Le taux américain à 30 ans se repliait à 1,27% contre 1,54%. Celui à deux ans s’établissait pour sa part à 0,48% contre 0,60%.

A lire aussi...