Gérants indépendants: la Finma adoube un troisième organe de surveillance

AWP & Communiqué Finma

1 minutes de lecture

So-Fit à Genève devient le troisième organe de surveillance (OS) adoubé par la Finma, après l’Osif, également à Genève, et l’OSFin, basée à Neuchâtel.

La surveillance des gérants indépendants, selon les nouveaux critères juridiques, se met en place petit à petit. Le régulateur financier Finma vient d’octroyer une autorisation au projet de l'Organisme de Surveillance pour Intermédiaires Financiers & Trustees So-Fit, qui pourra désormais assumer cette tâche, indique-t-il mercredi. So-Fit est également reconnu comme organisme d'autorégulation (OAR). La requête de So-Fit, association dont le siège sera basé à Genève, est portée par l'Organisme d'Autorégulation des Gérants de Patrimoine (OAR-G). So-Fit sera le successeur de l'OAR-G.

So-Fit devient ainsi le troisième organe de surveillance (OS) adoubé par la Finma, après l’Organisme de surveillance des instituts financiers (Osif), dont le siège est également à Genève, et l’Organisation de surveillance financière (OSFin), basée à Neuchâtel. Les premiers agréments remontent à début juillet.

La mise en place des organes de surveillance répond aux exigences des lois sur les établissements et les services financiers (LEFin/LSFin), entrées en vigueur le 1er janvier.

L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers examine encore deux demandes d’OS qui lui ont été soumises ultérieurement.

Les deux projets restants sont ceux de l’Association suisse des gérants de fortune (ASG), sise à Genève, et du Verein zur Qualitätssicherung von Finanzdienstleistungen (VQF) de Zoug. Autrefois partenaires, les deux entités ont abandonné leur projet commun, baptisé Fincontrol.

A lire aussi...