Ex-régies fédérales: salaires des CEO bientôt plafonnés

AWP

1 minutes de lecture

La commission compétente du National maintient un projet en vue du plafonnement des revenus des directeurs des entreprises telles que la Suva ou La Poste.

Les patrons des ex-régies fédérales ne devraient pas toucher des revenus mirobolants. La commission compétente du National a maintenu jeudi par 20 voix contre 5 son projet, qui vise à plafonner les rémunérations à un million de francs.

Cette réglementation devrait s’appliquer aux cadres ou aux membres des conseils d’administration des sept plus grandes entreprises liées à la Confédération, indiquent les services du Parlement. Il s’agit des CFF, de Ruag, de La Poste, de la Suva, de Skyguide, de la SSR et de Swisscom.

Le Conseil fédéral a proposé en octobre de ne pas entrer en matière sur ce projet, qui vise à mettre en oeuvre une initiative parlementaire de l’ancienne conseillère nationale Susanne Leutenegger Oberholzer (PS/BL). Il le juge trop rigide.

Il rejette aussi la création de nouvelles dispositions légales visant à fixer un plafond de rémunération pour Swisscom en tant que société anonyme cotée en Bourse. La commission a toutefois décidé par 17 voix contre 8 que le géant bleu ne devait pas bénéficier d’une exception.

La commission a en outre décidé par 18 voix contre 7 de maintenir l’interdiction de versement d’une indemnité de départ aux cadres du plus haut niveau hiérarchique des entreprises liées à la Confédération.

A lire aussi...