L’Argentine cessera toute émission monétaire jusqu’à fin 2020

AWP

1 minutes de lecture

Sans accès au marché international des capitaux, le gouvernement tente désormais de créer un marché de la dette en pesos argentins.

Le Ministère argentin de l’économie a annoncé lundi que le Trésor public ne demanderait plus d’aide à la Banque centrale sous forme d’avances transitoires de fonds d’ici fin 2020, afin de tenter de contrôler les émissions monétaires.

«L’objectif est de renouveler toutes les échéances de capital et d’intérêt et d’obtenir un financement net sur le marché (en pesos argentins) jusqu’à 10% des échéances totales» jusqu’à la fin de l’année, a déclaré le ministère dans un communiqué de presse.

Au cours de l’année, l’Argentine a restructuré quelque 66 milliards de dollars de dette sous législation étrangère et 41,7 milliards de dollars sous législation locale. Sans accès au marché international des capitaux, le gouvernement tente désormais de créer un marché de la dette en pesos argentins.

Selon le ministère, les fonds obtenus seront utilisés pour «continuer à réduire le niveau de l’aide de la Banque centrale» au Trésor, dans un contexte de forte tension sur les finances publiques en pleine pandémie de coronavirus qui a entraîné une forte émission d’argent.

En 2020, la gestion budgétaire «a été affectée par les graves conséquences de la pandémie qui se sont manifestées par une contraction des recettes publiques et des besoins de dépenses urgents et inévitables», a expliqué le ministère.

Le gouvernement du président de centre gauche Alberto Fernandez a lancé un programme d’aide de plusieurs millions de dollars destiné aux pauvres et aux chômeurs, ainsi qu’à de nombreuses entreprises frappées par les conséquences de la crise sanitaire.

La mesure annoncée lundi intervient alors que l’Argentine négocie avec le Fonds monétaire international (FMI) un nouveau programme de crédit, remplaçant l’accord signé en 2018 pour un prêt de 57 milliards de dollars, dont elle a reçu 44 milliards, avant de refuser les tranches suivantes.

Une mission du FMI doit se rendre à Buenos Aires à la mi-novembre.

A lire aussi...