Afflux record pour les ETF en 2020, malgré le coronavirus

AWP

1 minutes de lecture

«L’un des points forts a été la performance des ETF pendant la période la plus volatile au début de la pandémie», explique Nima Pouyan, d’Invesco.

Les fonds indiciels cotés (ETF) ont enregistré en 2020 les plus forts afflux de leur histoire, avec 756 milliards de dollars, et cela en dépit de la crise de coronavirus et les montagnes russes qu’ont connues les marchés boursiers.

Pour la branche des ETF, l’année écoulée a été une sorte de révélateur. «L’un des points forts a été la performance des ETF pendant la période la plus volatile au début de la pandémie», explique Nima Pouyan, d’Invesco. «Auparavant, des voix critiques avaient prédit l’échec des ETF dans des conditions aussi extrêmes», mais il s’est avéré que ces fonds ont non seulement tenu le coup, mais ont même surpassé de nombreux autres types d’investissement.

En ce qui concerne les flux entrants, deux classes d’actifs se sont particulièrement distinguées en 2020: les actions et les matières premières, résume Ed Gordon, d’iShares, qui signale que «le thème préféré des investisseurs tout au long de l’année a été la durabilité (ESG)». Selon Pascal Mischler, du courtier GSAM, près de la moitié des afflux est allée à des produits ESG.

Les observateurs signalent également l’importance du marché chinois pour le secteur. Selon Ed Gordon, la demande a été soutenue pour les ETF tant liés au marché obligataire que boursier. «Les perspectives de croissance pour la Chine figurent parmi les meilleures», souligne l’expert, alors que pour le marché de la dette, c’est la différence de taux qui a visiblement séduit les investisseurs.

Pronostics divergents

Pour la suite des opérations, les observateurs se montrent partagés. Marco Strohmeier, chez Amundi, table sur une année 2021 volatile, ponctuée par des phases de croissance interrompues par la recrudescence d’épisodes pandémiques, ce qui devrait se traduire par un redressement pas étapes et sur plusieurs années.

Gilles Boitel, de DWS, anticipe pour l’année un cours un redressement économique, ce qui plaide en faveur des ETF actions. Il prévient cependant qu’au vu des incertitudes persistantes autour de l’évolution de la pandémie et de la politique fiscale du futur gouvernement étasunien, les investisseurs vont vouloir garder les coudées franches et seront prêts à changer leur fusil d’épaule, y compris à court terme.

Les experts se rejoignent en revanche en ce qui concerne les thématiques ESG, qui devraient rester une des principales tendances aussi en 2021. Selon Thiemo Storz, de WisdomTree, les investisseurs sont de plus en plus exigeants à l’heure d’identifier les opportunités de croissance sur les marchés.

Dans ce contexte, il estime donc compréhensible que les ETF thématiques se retrouvent plus dans le viseur des investisseurs. «Nous croyons, que la récente importance de thèmes relatifs à la technologie ne sont pas qu’un épiphénomène, mais une tendance à plus long terme, destinée à prendre de l’ampleur.»

A lire aussi...