Quatre scénarios sur les élections au Congrès US

Norman Villamin, Union Bancaire Privée (UBP)

1 minutes de lecture

Un balayage républicain des deux chambres du Congrès américain pourrait stimuler les finances publiques et relancer les pressions à la hausse sur les taux d'intérêt américains.

Points clés
  • Les élections au Congrès américain doivent avoir lieu le 6 novembre.
  • Il semble peu probable que l'un ou l'autre des résultats potentiels modifie la trajectoire de la politique commerciale et tarifaire des États-Unis.
  • Un balayage républicain des deux chambres du Congrès américain pourrait stimuler les finances publiques et relancer les pressions à la hausse sur les taux d'intérêt américains.
  • Même un succès démocrate dans les deux chambres du Congrès n'entraînerait probablement pas la destitution du président en exercice.
  • Une scission du Congrès ou un balayage démocratique posent des risques asymétriques aux marchés.
  • Les stratégies à capital protégé et l'exposition aux fonds de couverture continuent d'être précieuses pour les investisseurs dans le contexte actuel.

Avec la chute spectaculaire des marchés en octobre, il a été facile d'oublier que les États-Unis tiendront des élections au Congrès la semaine prochaine. Après avoir rencontré une série d'investisseurs sur trois continents en septembre et octobre, on peut espérer qu'une certaine forme de victoire démocrate pourra étayer le programme politique national et international agressif de l'administration Trump. Sur le plan politique, toutefois, nous pensons que les perspectives sont limitées, quel que soit le résultat du vote du 6 novembre.

Le dernier sondage indique que le résultat le plus probable est que les démocrates reprennent le contrôle de la Chambre des représentants américaine (84% de probabilité selon fivethirtyeight.com), les républicains conservant leur majorité au Sénat américain (83% de probabilité selon fivethirtyeight.com). Bien sûr, les prévisions électorales peuvent comporter leurs propres risques, comme on l'a vu lors des élections présidentielles de 2016.

A lire aussi...