La Suisse comptera plus d’un million de millionnaires en 2024

Yves Hulmann

3 minutes de lecture

Notre pays reste en tête du classement Credit Suisse de la richesse par adulte. Après les USA, la Chine contribue le plus à la création de richesse mondiale.


©Keystone

Le dernier rapport sur la richesse des ménages à travers le monde de Credit Suisse est constitué d’une multitude de chiffres plus vertigineux les uns que les autres. Plusieurs prismes peuvent être utilisés pour appréhender l’évolution globale de richesse mondiale. Premièrement, pour fournir une image d’ensemble de la situation, l’étude chiffre à plus de 360’000 milliards de dollars la fortune globale des ménages à travers le monde, en hausse de 2,6% sur un an. Un taux de croissance jugé «très modeste» par Anthony Shorrocks, professeur à l’Université de Manchester et co-auteur de l’étude «Global Wealth Report 2019», qui a commenté l’étude lundi à Zurich. Il attribue notamment cette faible croissance à l’appréciation du dollar américain.

La Chine continue de gagner du terrain

Des différences considérables sont observées sur le plan régional. En montant absolu, le classement reste largement dominé par l’Amérique du Nord avec 114’607 milliards de dollars (+ 4061 milliards), suivi par l’Europe avec 90’752 milliards (+ 1093 milliards) et la région Asie-Pacifique avec 64’778 milliards (+ 825 milliards), talonnée de près par la Chine avec 63’827 milliards (+ 1889 milliards). En termes de création de richesse, la Chine est toutefois le deuxième pays qui a le plus contribué à l’augmentation de richesse entre 2018 et 2019 après les Etats-Unis, soulignent les auteurs de l’étude. Même tendance sur dix ans : les marchés émergents, y compris la Chine, ont contribué aux deux tiers dans la croissance réelle de la richesse depuis 2008, soit le double de la contribution nord-américaine à celle-ci durant cette période.

La fortune par adulte a atteint un nouveau record
de 70’850 dollars par individu sur le plan mondial.

Ramenée au nombre d’individus, la fortune par adulte a atteint un nouveau record de 70’850 dollars (+1,2%) par individu sur le plan mondial. Par régions, le trio de tête est dominé par l’Amérique du Nord avec près 418’000 dollars (+2,7%) par adulte, l’Europe avec près de 154’000 dollars (1,2%) et la Chine avec 58’544 dollars par individu (2,6%).

Par pays, la Suisse reste toutefois en tête du classement de la richesse par adulte avec quelque 564’650 dollars par individu (moyenne), ce qui correspond à une hausse de 144% depuis l’an 2000 - les Helvètes ayant largement profité de l’appréciation du franc suisse par rapport au dollar. En comparaison, ce montant atteint par exemple 432’365 dollars par adulte aux Etats-Unis et 297’873 dollars à Singapour.

La richesse par adulte en Suisse a ainsi progressé l’an dernier de 17’790 dollars par individu, davantage encore qu’aux Etats-Unis (+11’980 dollars) et au Japon (+9180 dollars). A noter que la richesse médiane (la valeur qui sépare en deux la population) n’atteint «que» 227’891 francs par adulte en Suisse.

La Suisse compte 810’000 millionnaires en dollars

Deuxièmement, le rapport de Credit Suisse évalue aussi l’évolution de la richesse des ménages à travers le monde en s’intéressant au nombre de millionnaires en dollars par pays ainsi qu’à l’évolution du nombre de personnes ultra-fortunées. Ici, c’est clairement les Etats-Unis qui dominent le classement avec plus 18,6 millions d’adultes millionnaires sur son sol, suivis par la Chine avec près de 4,45 millions de personnes dans cette situation, le Japon (plus de 3 millions d’individus) et l’Allemagne (2,2 millions). La Suisse, à elle seule, dénombre pas moins de 810’000 millionnaires en dollars, soit un peu moins que les Pays-Bas (832’000 individus) mais davantage que l’Inde (759’000 personnes).

63 millions de millionnaires dans le monde
d’ici cinq ans, soit une hausse de 34%.

Au total, l’étude estime qu’il y a près de 46,8 millions de millionnaires à travers le monde actuellement, un nombre qui devrait grimper à près de 63 millions au cours des cinq prochaines années, soit une hausse de 34% attendue entre 2019 et 2024. Une augmentation qui devrait être soutenue notamment par la Chine (+55% à 6,88 millions d’adultes) et l’Inde (+56% à 1,2 million d’individus).

Rien qu’en Suisse, on devrait aussi dénombrer en 2024 près de 1,04 million d’adultes disposant de l’équivalent d’au moins un million de dollars, soit presqu’autant qu’aux Pays-Bas (1,09 million d’individus) et davantage qu’en Corée du Sud (965 millions), selon les projections de Credit Suisse.

Les inégalités ont probablement atteint un pic

Troisièmement, le rapport s’intéresse aussi à l’évolution des inégalités en utilisant différents coefficients, comme celui de Gini. Globalement, les auteurs de l’étude estiment que les inégalités de richesse ont reculé dans la plupart des pays pendant les premières années du XXe siècle. Ainsi, aujourd’hui, les 90% des personnes qui se situent au bas de l’échelle possèdent 18% de la richesse mondiale, contre 11% en l’an 2000. S’il est encore trop tôt pour dire si les inégalités de richesse sont entrées dans une tendance à la baisse, les données les plus importantes suggèrent que le pic en la matière a été atteint en 2016, estime Nanette Hechler-Fayd’herbe, cheffe globale de la recherche économique chez Credit Suisse. Un constat qui n’applique pas à la Suisse. «Parmi les dix pays qui disposent depuis longtemps de données sur la répartition des richesses, seule la Suisse n’a pas enregistré de réduction notable des inégalités au cours du siècle dernier», relève une page de l’étude dédiée à notre pays. 

Forte hausse attendue du nombre de «UHNWI»

Selon l’étude estime, environ 12% des adultes suisses sont millionnaires en dollars. En outre, on compte environ 2200 personnes ultra-riches («UHNWI» dans le jargon) dont la fortune dépasse les 50 millions de dollars, alors que 770 individus disposent même d’une fortune nette supérieure à 100 millions de dollars.

La hausse du nombre de personnes ultra-fortunées est aussi une des grandes tendances anticipées par l’étude. Ainsi, en 2024, il devrait y avoir 234’000 individus considérés comme «UHNWI» à travers le monde, contre un peu plus de 60'000 personnes ultra-riches actuellement (soit 55’920 adultes ayant au moins 100 millions de dollars ainsi que 4830 avec des actifs nets de plus d’un demi-milliard de dollars).