La chute du bitcoin n'est pas le chant du cygne de la blockchain

Robert A. Küfner, Advanced Blockchain

1 minutes de lecture

L’attention se porte trop sur les fluctuations du bitcoin. Ce qui se cache réellement derrière les monnaies virtuelles est souvent noyé dans l'hystérie.

Le bitcoin est actuellement à son niveau le plus bas de 2018 et provoque des remous chez les investisseurs et dans les médias. Cependant, on accorde trop d'attention au bitcoin et la technologie est reléguée au second plan.

Le bitcoin n'est pas seul à s'être effondré. C'est le cas de beaucoup d'autres cryptomonnaies qui ont atteint leur niveau le plus bas de l'année. Depuis l'avènement des devises cryptographiques, une forte volatilité, à la hausse comme à la baisse, a été l'une de leurs principales caractéristiques et en a fait un investissement à haut risque.

Indépendamment de la valeur actuelle de ces monnaies, naturellement importante pour la communauté des investisseurs, ce qui se cache derrière elles est souvent noyé dans l'hystérie. La technologie blockchain est de loin plus imprtante. 

Depuis dix ans, des experts du  monde entier travaillent au développement de solutions qui simplifient les processus et les rendent transparents et compréhensibles. Les entreprises ont reconnu cette tendance et investissent massivement dans les applications de ces technologies dont les cryptomonnaies ne sont que des avatars simplifiés. 

Les fluctuations de prix, tant positives que négatives, polarisent l'attention. Bitcoin et compagnie ne servent qu'à symboliser auprès du public une idée de la technologie. Les avantages sociaux des technologies de la blockchain sont toutefois beaucoup plus importants que le développement des portefeuilles de quelques individus. Et ces avantages sont en plein essor. Prétendre qu'une baisse du cours du bitcoin est le chant du cygne de la blockchain, c'est un peu comme dire que l'effondrement du cours de l'action AOL est celui de l'Internet.