Bail-In: profil de risque du financement bancaire remanié

S&P Global Ratings

1 minutes de lecture

Une nouvelle accumulation de dettes subordonnées de premier rang d'émetteurs européens et canadiens est à prévoir.

Malgré le renforcement des banques en Amérique du Nord et en Europe depuis la grande récession, le profil de risque de leurs titres d'emprunt de gros s'est accru à mesure qu'elles ont réorienté leurs émissions à terme vers des instruments de renflouement.

La dette de premier rang d'une société en exploitation traditionnelle est principalement une catégorie d'actifs dont la cote se situe dans la catégorie «A» pour les principaux émetteurs, mais près de 40% de l'encours de la dette bancaire non garantie en Amérique du Nord et en Europe est cotée dans la catégorie «BBB», alors qu'il y a quatre ans, elle était légèrement supérieure à 25%, les instruments qui absorbent les pertes représentant une part croissante des fonds.

Bien que la dette de premier rang des sociétés de portefeuille non exploitantes (nonoperating holding company - NOHC) demeure la plus importante catégorie d'actifs de renflouement dans l'ensemble dans ces deux régions, la dette subordonnée de premier rang augmente rapidement et s'élève maintenant à près de 300 milliards de dollars.

A l'avenir, nous prévoyons que l'émission de titres de créance de renflouement en Amérique du Nord et en Europe sera axée sur un refinancement continu de la dette de premier rang non garantie de NOHC et sur une nouvelle accumulation de dettes subordonnées de premier rang d'émetteurs européens et canadiens.

Attention: ce texte a été traduit avec un outil automatique.