USA-Philadelphie: l’activité manufacturière ralentit en avril

AWP

1 minutes de lecture

L’indicateur de la Fed locale s’est replié à 8,5 points contre 13,7 en mars alors que les analystes s’attendaient à ce qu’il s’établisse à 11 points.

La croissance de l’activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est des Etats-Unis) a nettement ralenti en avril, davantage que ne le prévoyaient les analystes, selon l’indice de l’antenne locale de la Réserve fédérale (Fed) publié jeudi.

L’indicateur s’est replié à 8,5 points contre 13,7 en mars alors que les analystes s’attendaient à ce qu’il s’établisse à 11 points.

L’indice mesure la perception de la conjoncture par les industriels de la troisième plus importante région de la Réserve fédérale, à travers l’activité de leurs entreprises. Il indique une expansion de l’activité lorsqu’il est au-dessus de zéro et une contraction dès qu’il s’affiche en-dessous.

L’indice mesurant les commandes nouvelles affiche de l’optimisme en ayant rebondi de 14 points à 15,7 en avril.

Quelque 39% des firmes interrogées ont rapporté une augmentation de leurs commandes contre 26% en mars.

Les stocks en revanche ont chuté, l’indice mesurant ce facteur ayant régressé de 15 points à 2,6.

Les prix facturés par les entreprises ont aussi reculé un peu, perdant cinq points pour placer l’indice à 20 points, son plus faible niveau depuis décembre 2017, précise l’enquête de la Fed de Philadelphie.

Les prix payés par les fabricants en revanche ont un peu augmenté à 21,6 (+2 points), la première hausse en neuf mois.

Se tournant vers l’avenir, les industriels se sont montrés un peu moins optimistes: l’indice portant sur les six mois à venir a perdu trois points à 19,1, son niveau le plus faible depuis février 2016.

Plus de 39% des entreprises interrogées s’attendent à une hausse de leur activité dans les 6 mois à venir contre 20% qui prévoient un recul.

A lire aussi...