USA: nette déception sur les emplois privés en décembre

AWP

1 minutes de lecture

Les entreprises privées ont détruit des emplois pour la première fois depuis avril. Les analystes tablaient sur des créations de postes.

Les entreprises privées aux Etats-Unis ont recommencé en décembre à détruire des emplois, pour la première fois depuis le mois d’avril, pénalisées par le COVID-19 et les nouvelles restrictions d’activité, selon l’enquête mensuelle de la firme de services aux entreprises ADP publiée mercredi.

Ce sont 123.000 emplois qui ont été détruits le mois passé, contre 304.000 emplois qui avaient été créés en novembre, selon des données révisées en baisse et également publiées mercredi. Les analystes n’avaient pas prévu de destructions d’emplois en décembre, et tablaient sur 120.000 emplois créés.

«Alors que l’impact de la pandémie sur le marché du travail s’intensifie, décembre a enregistré la première baisse depuis avril 2020», a souligné dans le communiqué Ahu Yildimaz, qui co-dirige l’enquête mensuelle.

Elle a précisé que «les pertes d’emplois ont été principalement concentrées dans le commerce de détail, les loisirs et l’hôtellerie».

Ces chiffres sont de mauvaise augure pour le taux de chômage officiel du mois de décembre, qui sera publié vendredi. Les économistes tablent sur un taux de chômage inchangé par rapport à novembre, à 6,7%.

Si l’enquête d’ADP n’est pas toujours une projection fiable de l’état du marché du travail américain, elle est vue comme une première jauge des chiffres officiels.

Dans le détail, en décembre, les grosses entreprises de plus de 1.000 salariés ont détruit 169.000 emplois, et les très petites entreprises, de moins de 20 employés, en ont détruit 16.000. Celles de taille moyenne, en revanche, ont continué à en créer.

«L’élan s’est affaibli ces derniers mois, une tendance qui persistera probablement à court terme», a commenté Rubeela Farooqi, économiste pour HFE Snapshot, qui alerte sur «une détérioration de la situation sanitaire qui aura un impact sur l’activité des entreprises».

Les entreprises privées avaient détruit 302.000 emplois en mars et 19,4 millions en avril, lorsque la pandémie de COVID-19 avait brutalement mis l’activité économique entre parenthèses. Depuis, elles en avaient récréé chaque mois.

A lire aussi...