USA: hausse inattendue des mises en chantier de logements

AWP

1 minutes de lecture

En novembre, 1,547 million de maisons et immeubles privés ont commencé à être construits aux Etats-Unis quand les analystes attendaient un nombre inchangé.

Les mises en chantier de logements neufs aux Etats-Unis ont augmenté de 1,2% en novembre par rapport à octobre, une hausse surprise qui confirme la bonne santé du secteur immobilier alimentée par des taux d’intérêt quasi nuls et les «cols blancs» contraints au télétravail.

En novembre, 1,547 million de maisons et immeubles privés ont commencé à être construits aux Etats-Unis quand les analystes attendaient un nombre inchangé. Sur un an, le rebond s’établit à 12,8% par rapport aux mises en chantier de novembre 2019, selon les données du département du Commerce publiées jeudi.

Le département a toutefois révisé en très légère baisse le niveau d’octobre, à 1,528 million.

De plus, les permis de construire, un indicateur avancé du marché immobilier, ont augmenté de 6,2% le mois dernier, à 1,639 million. Sur un an, elles s’accroissent encore plus vite (+8,5%).

C’est là encore supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 1,55 million.

Aux Etats-Unis, le secteur immobilier est tiré par les taux d’intérêt proches de zéro.

Dans un effort pour contenir la crise économique provoquée par la pandémie de COVID-19 au printemps, la Banque centrale (Fed) avait abaissé en urgence les taux d’intérêt, ce qui a provoqué un rebond du secteur.

Par ailleurs, de nombreux «cols blancs» américains n’ont pas repris le chemin du bureau, et continuent de télétravailler, ce qui pousse de nombreuses familles à déménager en s’éloignant des villes pour avoir plus d’espace, faisant grimper la demande.

Les économistes s’attendent à ce que le télétravail au moins une partie de la semaine se poursuive sur le long terme.

A lire aussi...