USA: l’industrie manufacturière pénalisée en avril

AWP

1 minutes de lecture

L’indice ISM s’est établi à 60,7%, soit une baisse de 4 points par rapport à mars. C’est également bien en dessous des attentes.

La croissance du secteur manufacturier aux Etats-Unis a ralenti en avril, fortement contrainte par les difficultés d’approvisionnement en matières premières et pièces détachées, selon l’indice ISM des directeurs d’achat publié lundi.

L’indice s’est établi à 60,7%, soit une baisse de 4 points par rapport à mars. C’est également bien moins que les attentes, puisque les analystes tablaient sur une petite hausse, à 65,3%.

Un indice supérieur à 50% signifie que l’activité est en expansion; elle est en contraction si l’indice est inférieur à ce seuil.

«L’économie manufacturière a continué à croître en avril», pour le onzième mois d’affilée, a souligné Timothy Fiore, responsable de cette enquête, cité dans le communiqué.

Mais «les entreprises et leurs fournisseurs peinent toujours à faire face à la demande en hausse car les effets du coronavirus limitent la disponibilité des pièces détachées et des matières premières», relève-t-il.

L’indice mesurant la seule production est ainsi en baisse de 5,6 points de pourcentage par rapport à mars.

Par conséquent, les prix grimpent.

La production est également limitée par des difficultés en termes de ressources humaines, précise Timothy Fiore, citant «l’absentéisme, des fermetures temporaires liées au manque de pièces, et des difficultés à pourvoir les postes vacants».

Sur un an, les prix ont augmenté de 2,3% en mars, selon l’inflation PCE publiée vendredi par le département du Commerce.

A lire aussi...