USA: «risque de dommages durables», selon Mnuchin

AWP

1 minutes de lecture

La réouverture de l’économie doit néanmoins se faire d’une «manière équilibrée et sans danger» face au COVID-19, précise toutefois le secrétaire au Trésor.

La mise à l’arrêt de l’économie américaine en raison de la pandémie pose un «risque de dommages durables», a estimé mardi le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin lors d’une audition au Sénat.

La réouverture de l’économie doit néanmoins se faire d’une «manière équilibrée et sans danger» face au COVID-19, a-t-il ajouté, alors que le président Donald Trump presse les entreprises de relancer la machine économique mais que des experts mettent en garde contre une réouverture prématurée qui pourrait conduire à une nouvelle vague de propagation de la pandémie.

Steven Mnuchin a averti que le chômage devrait rester élevé au deuxième trimestre. «C’est pourquoi il est si important de commencer à ramener les gens au travail en toute sécurité», a-t-il insisté, assurant que l’administration Trump écoutait «les experts» en matière de santé.

«Nous sommes optimistes quant aux progrès réalisés sur les vaccins, les thérapies antivirales et les tests», a-t-il également souligné.

Ce sont désormais les 50 Etats qui composent le pays qui sont désormais à la manoeuvre, et «en travaillant étroitement avec les gouverneurs, nous commençons à ouvrir l’économie d’une manière qui minimise les risques pour les travailleurs et les clients», a également affirmé M. Mnuchin.

Depuis le 1er mai, le Texas (Sud du pays) a orchestré la reprise sous la houlette d’un gouverneur républicain qui place l’économie au premier plan, au grand dam des maires démocrates des principales villes. Certains déplorent une augmentation des cas de coronavirus.

«Nous prévoyons une amélioration des conditions économiques au cours des troisième et quatrième trimestres et l’année prochaine», a indiqué Steven Mnuchin.

Le ministre de Donald Trump était entendu mardi matin, en même temps que le président de la Réserve fédérale Jerome Powell, par la commission bancaire du Sénat, sur les premiers résultats du gigantesque plan de relance de l’économie américaine et les mesures à venir.

A lire aussi...