Trump évoque une «très bonne discussion» avec Xi qui critique Washington

AWP

1 minutes de lecture

Le président chinois déplore ce qu’il a qualifié «d’ingérence des Etats-Unis dans les affaires chinoises à Hong Kong et ailleurs».

Donald Trump a affirmé vendredi avoir eu une «très bonne discussion» sur le commerce avec son homologue chinois Xi Jinping, mais ce dernier a déploré ce qu’il a qualifié d’ingérence des Etats-Unis dans les affaires chinoises à Hong Kong et ailleurs.

Une semaine après l’annonce d’un accord de principe synonyme de trêve dans la guerre commerciale qui oppose les deux pays, le président américain a dit avoir eu «une très bonne conversation avec le président chinois Xi concernant notre gigantesque accord commercial».

«La Chine a commencé ses achats à grande échelle de produits agricoles et autres. La signature formelle est en préparation», a-t-il ajouté, sans cependant donner d’indication sur un possible calendrier.

«Nous avons aussi parlé de la Corée du Nord, dossier sur lequel nous travaillons avec la Chine, et de Hong Kong (progrès!)», a-t-il encore dit, en restant, ici aussi, assez évasif.

M. Xi, selon l’agence d’Etat Chine nouvelle, a lui mis l’accent sur d’autres questions, en affirmant que les commentaires et initiatives américaines concernant Taïwan, Hong Kong, le Xinjiang et le Tibet nuisaient aux relations entre les deux pays.

Dans son entretien téléphonique avec son homologue américain, le président chinois a dit que «l’attitude des Etats-Unis avait interféré avec les affaires intérieures chinoises et porté atteinte aux intérêts de la Chine, au détriment de la confiance mutuelle et de la coopération bilatérale», selon l’agence.

Il a ajouté espérer que les Etats-Unis prêteraient «une grande importance aux préoccupations de la Chine», d’après la même source.

Depuis mars 2018, Pékin et Washington se sont infligé des droits de douane punitifs réciproques sur des centaines de milliards de dollars de biens, ce qui affecte durement l’économie chinoise et ralentit l’économie mondiale.

En échange des engagements chinois pris il y a une semaine, l’administration Trump a renoncé à imposer de nouveaux tarifs douaniers. Et selon les termes de l’accord, elle a en outre accepté de diminuer de moitié ceux imposés le 1er septembre sur 120 milliards de dollars d’importations chinoises.

A lire aussi...