Prudential met en Bourse sa filiale américaine Jackson

AWP

1 minutes de lecture

L’assureur britannique accède partiellement aux demandes du fonds activiste Third Point qui pousse pour une scission du groupe.

L’assureur britannique Prudential a annoncé mercredi la cession d’une part minoritaire de ses activités américaines via une entrée en Bourse, accédant en partie aux demandes d’un fonds activiste qui pousse pour une scission du groupe.

Prudential a indiqué dans un communiqué se préparer à une introduction en Bourse aux Etats-Unis de Jackson, sa filiale américaine spécialisée dans les retraites, sans donner de calendrier précis.

Le groupe examinait depuis plusieurs mois la possibilité d’ouvrir le capital de Jackson et le conseil d’administration «a estimé que le meilleur chemin pour réaliser cela était de coter Jackson aux Etats-Unis en temps voulu selon les conditions de marchés», selon son président Paul Manduca.

Prudential veut donner les moyens à Jackson d’investir davantage dans de nouveaux produits et dans son réseau de distribution afin d’être performant sur le marché américain, le plus important au monde dans les produits pour la retraite.

L’assureur britannique évolue sous la pression du fonds activiste Third Point qui a acquis récemment 5% du capital du groupe dont il demande la scission entre les activités asiatiques et américaines.

Third Point, piloté par le milliardaire Daniel Loeb, entend peser sur la stratégie du groupe britannique et estime qu’il aurait tout à gagner à se séparer en deux entités, avec d’un côté les activités en Asie, Prudential Corporation Asia, et de l’autre celles aux Etats-Unis, Jackson National Life.

Cette scission doit permettre d’investir davantage dans les deux sociétés, d’optimiser leur croissance et leur valorisation, assure Third Point.

L’investisseur compte en outre réduire les coûts en supprimant le siège à Londres afin d’économiser 200 millions de livres par an, ce qui serait une décision symbolique et mettrait fin aux 172 ans d’histoire britannique du groupe, qui est désormais essentiellement actif en Asie et aux Etats-Unis.

La branche en Asie aurait son siège à Hong Kong et celle aux Etats-Unis dans le Michigan.

Third Point demande une nouvelle scission de Prudential alors même que le groupe britannique vient d’en boucler une de grande ampleur l’an dernier.

Prudential est désormais recentré sur ses activités d’assurance et d’épargne dans des marchés comme l’Asie et les Etats-Unis, après s’être séparé de M&G, qui regroupe lui la gestion d’actifs, l’assurance et l’épargne en Europe et au Royaume-Uni.

Le groupe compte sur le développement à grande vitesse du marché asiatique qui bénéficie à la fois d’une économie performante et du vieillissement de la population, qui va soutenir le recours aux produits d’assurance-vie notamment.

A lire aussi...