Louis Dreyfus améliore son résultat après des cessions

AWP

1 minutes de lecture

Le bénéfice 2017 du groupe de négoce agricole dirigé par Gonzalo Ramírez Martiarena progresse de 4% à 317 millions de dollars et le chiffre d’affaires atteint les 43 milliards.

Le groupe de négoce agricole Louis Dreyfus Company (LDC) a vu son bénéfice net part du groupe augmenter de 4% en 2017, à 317 millions de dollars, après une série de cessions d’actifs, a-t-il annoncé mercredi.

Au cours de l’exercice 2017, LDC a réalisé un chiffre d’affaires net de 43 milliards de dollars contre 40,6 milliards en 2016, a précisé le groupe familial basé à Rotterdam aux Pays-Bas et non coté en Bourse.

Ce chiffre et cette comparaison s’entendent sans le chiffre d’affaires des activités Métaux, en cours de cession, soit 12,4 milliards de dollars en 2017 et 9,2 milliards en 2016.

Initialement, l’an passé, lors de ses résultats annuels, le 3 avril, le groupe dirigé par Gonzalo Ramírez Martiarena avait en effet annoncé un chiffre d’affaires net global de 49,8 milliards de dollars pour 2016, en recul par rapport à celui de 2015 (55,7 milliards de dollars).

En 2017, l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) s’est par ailleurs élevé à 932 millions de dollars, en hausse de 12,3% sur un an.