Les exportations ralentissent en février

AWP

1 minutes de lecture

De leur côté les importations sont demeurées à un niveau stable par rapport à janvier, soit une baisse de 0,2% sur un an mais une hausse de 0,3% en termes réels.

Les exportations ont reculé de 1% en février, alors qu’elles avaient démarré sur une note positive en 2021, note l’Administration fédérale des douanes (AFD), dans un communiqué publié jeudi. Dans le détail, elles se sont contractées de 197 millions de francs et elles ont même accusé une chute de 1,4% en termes réels.

Ce sont essentiellement les exportations de produits chimiques et pharmaceutiques, avec un repli de 13,2% pour les médicaments par comparaison avec janvier, et dans la bijouterie et joaillerie, avec une dégringolade de 26,5%, qui ont souffert.

A l’exception de l’Europe, où les exportations ont augmenté de 0,5%, toutes les régions furent sous pression, en particulier l’Amérique du Nord (-6,3%) et l’Asie (-5,3%). Sur le Vieux continent, la Suisse s’est particulièrement distinguée en Espagne, enregistrant un envol record de 61,5% de ses exportations, particulièrement dans le secteur pharmaceutique.

De leur côté, les importations sont demeurées à un niveau stable par rapport à janvier, soit une baisse de 0,2% sur un an mais une hausse de 0,3% en termes réels. Le phénomène marquant est ici la troisième baisse d’affilée au niveau des importations de véhicules (-38,7% dans l’aéronautique et la navigation aérospatiale en février par rapport à janvier), mais aussi celles des produits chimiques et pharmaceutiques (-19,5% dans les produits immunologiques), d’un côté, et celles de la bijouterie et joaillerie (-16,9%),de l’autre.

Le maintien des importations s’explique par la bonne tenue des secteurs des métaux, des machines et de l’électronique (+2,9% dans les machines motrices non électriques, +2,6% dans les métaux) ainsi que celles dans le secteur textiles, habillement et chaussures (+13,1%).

D’un point de vue géographique, les importations de la Suisse ont progressé uniquement en Europe (+1,1%). Elles ont régressé d’un cinquième sur six mois avec l’Amérique du Nord.

Au total, les échanges de la Suisse font du surplace depuis la seconde moitié de 2020 et la balance commerciale affiche un excédent de 3,3 milliards francs.

A lire aussi...