Le Fonds de relance de l’UE «est là pour durer»

AWP

1 minutes de lecture

«Le Fonds de relance est un réel progrès pour l’Allemagne et pour l’Europe sur lequel on ne reviendra pas en arrière», a affirmé le ministre allemand des Finances Olaf Scholz.

Le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, a estimé dimanche que le Fonds de relance européen adopté en juillet était là pour durer alors qu’Angela Merkel assure qu’il est lié à la crise exceptionnelle née de la pandémie de coronavirus.

«Le Fonds de relance est un réel progrès pour l’Allemagne et pour l’Europe sur lequel on ne reviendra pas en arrière», a affirmé le candidat social-démocrate à la chancellerie lors des élections législatives prévues l’an prochain, dans le groupe de journaux Funke.

Les modalités du plan qui prévoit notamment l’émission de dettes communes «constituent des changements fondamentaux, peut-être les plus grands changements depuis l’introduction de l’euro», a-t-il également jugé.

«Car ces avancées conduisent inévitablement à un débat sur des ressources communes de l’UE ce qui est une condition pour une meilleure Union européenne qui fonctionne mieux», selon lui.

A l’issue de longues et intenses tractations, les dirigeants des 27 étaient parvenus en juillet à conclure un accord historique sur un plan de relance de l’UE doté de 750 milliards d’euros, dont plus de la moitié sous forme de subventions directes.

Ce plan est pour la première fois basé sur une dette commune, un projet que l’Allemagne avait toujours rejeté avant la pandémie de Covid-19 qui a mis à genoux les économies de nombreux pays européens.

Olaf Scholz a également réclamé une réforme du processus de vote dans les conseils européens.

«L’UE doit avoir la possibilité d’agir ensemble», a-t-il dit. «Pour cela il est nécessaire d’avoir des décisions à la majorité qualifiée pour les politiques étrangère et fiscale plutôt que la contrainte de l’unanimité dans les conseils européens».

A lire aussi...