Le financement des start-up entravé par la crise

AWP

1 minutes de lecture

Au premier trimestre, un total de 254 millions de francs ont été investis dans de jeunes entreprises suisses. Début 2019, ce montant avait atteint environ 659 millions, selon Venturelab.

La pandémie du coronavirus entrave les investissements dans les start-up helvétiques. Au premier trimestre, celles-ci ont vu beaucoup moins d’argent couler dans leurs caisses qu’un an auparavant, a indiqué mercredi la plateforme d’innovation Venturelab dans son rapport «Swiss Venture Insights».

Durant la période sous revue, un total de 254 millions de francs ont été investis dans de jeunes entreprises suisses. Au 1er trimestre 2019, ce montant avait atteint environ 659 millions.

L’évolution au 1er trimestre 2019 avait été marquée par deux exceptions: Arvelle Therapeutics avait levé près de 180 millions de dollars et Wefox 125 millions de dollars. Sans ces deux «mégarondes de financement», les investissements se montaient à 354 millions de francs, ce qui est toujours 100 millions de plus qu’au 1er trimestre de cette année.

Sur le montant investi sur les trois premiers mois de cette année, quelque 119 millions de francs sont allés à des entreprise des sciences de la vie, 58 millions dans des entreprises du secteur ICT et 56 millions dans le domaine medtech.

A lire aussi...