La CCIG lance une campagne pour mettre en lumière les entreprises genevoises

Communiqué, CCIG

1 minutes de lecture

Sous le slogan «Nos entreprises, notre avenir», la CCIG lance une campagne destinée à valoriser les entreprises genevoises, durement touchées par la pandémie.

Sous le slogan «Nos entreprises, notre avenir», la CCIG lance une campagne destinée à valoriser les entreprises genevoises, durement touchées par la pandémie. Témoignages vidéo sur les réseaux sociaux et affichage TPG en sont les principaux vecteurs.

Les entreprises du canton représentent l’avenir des Genevois-es, par leur diversité, leur dynamisme, leur innovation, leur capacité à former la relève et, tout simplement, parce qu’elles créent de l’emploi. Tel est le message porté par cette campagne.

Celle-ci s’inscrit dans l’ADN de la CCIG, qui est de défendre et de promouvoir les entreprises – d’être leur voix – pour assurer à Genève une prospérité économique durable, c’est-à-dire fondée sur des bases saines, impliquant notamment un tissu économique diversifié. «Genève a cette chance de compter des acteurs économiques très variés, avec des entreprises de toutes tailles, dans des secteurs très divers. Mais le grand public l’ignore souvent. Alors que la reprise est incertaine, voire très ardue pour beaucoup de PME, il nous a paru que c’était le bon moment pour rendre hommage aux femmes et aux hommes qui constituent ce tissu économique. Notre but est de rappeler que nos entreprises sont des créatrices de valeur, pour le bénéfice de l’ensemble de la communauté», dit Vincent Subilia, directeur général.

Les outils de la campagne

La campagne a été lancée avec des «micro-trottoirs» diffusés sur Facebook. A la question «D’après vous, à quoi servent les entreprises?», les réponses fusent: fabriquer quelque chose d’utile à d’autres, faire vivre les gens, créer de l’emploi, produire des biens ou services pour la population.

Déclinée sous la forme d’affichage TPG, d’annonces dans la presse et avec une présence massive sur les réseaux sociaux, la campagne se base sur des témoignages d’entrepreneurs. Des dirigeants de sociétés de toutes tailles et de tous styles ont été interrogés sur les enjeux qu’ils affrontent, les effets de la crise sanitaire sur leur activité et leur modèle économique ainsi que sur les caractéristiques de leur entreprise.

Ainsi, au chapitre des enjeux, une directrice d’imprimerie mentionne que, depuis plusieurs années, l’entreprise ne reçoit plus de demande d’apprentissage; se pose dès lors la question de la pérennité du métier. La responsable d’une entreprise familiale, elle, parle du challenge que représente la transmission de la deuxième à la troisième génération. Le dirigeant d’une entreprise de transport explique que son premier souci est d’assurer le maintien de tous ses emplois. Enfin, le directeur de l'Union maraîchère rappelle que la production de ses coopérateurs est nécessaire à chacun d’entre nous, tous les jours.

Une diffusion dans les entreprises

Dès l’automne, la campagne proposera aux entreprises genevoises un «kit» de visuels qu’ils pourront reprendre et décliner auprès de leurs collaborateurs et/ou de leurs clients.

A lire aussi...