L’euro poursuit sa remontée au-dessus de 1,16 dollar

AWP

1 minutes de lecture

La monnaie européenne valait 1,1660 dollar vers 21h contre 1,1604 dollar jeudi à 23h.

L’euro regagnait du terrain vendredi face au dollar, profitant de bons indicateurs sur l’économie de la zone euro sur fond de tensions commerciales persistantes entre les Etats-Unis d’un côté et l’Union européenne et la Chine de l’autre.

Vers 19h00 GMT (21h00 heure de Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1660 dollar contre 1,1604 dollar jeudi à 21h00 GMT et 1,1572 dollar mercredi soir. Elle était descendue jeudi jusqu’à 1,1509 dollar, son plus bas niveau depuis juillet 2017.

La devise européenne remontait face à la monnaie nipponne à 128,16 yens, contre 127,64 yens jeudi soir.

Le dollar baissait un peu face à la devise japonaise à 109,91 yens, contre 109,99 yens la veille.

«Des statistiques économiques solides en zone euro ont aidé à raviver la monnaie unique, que la réunion de la Banque centrale européenne avait fait chuter la semaine dernière», a souligné Joe Manimbo de Western Union Business Solutions.

La croissance de l’activité privée en zone euro s’est en effet redressée en juin, selon la première estimation de l’indice PMI composite du cabinet Markit publiée vendredi. Et les données sur la France et l’Allemagne se sont montrées meilleures que prévu, a remarqué Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange.

Les cambistes en ont profité pour engranger quelques profits après la montée du dollar à son plus haut niveau en onze mois, a-t-il estimé.

Le billet vert pourrait toutefois selon lui reprendre rapidement sa progression dans la mesure où la Réserve fédérale des Etats-Unis resserre sa politique monétaire bien plus rapidement que les autres grandes banques centrales.

D’autant que planent des incertitudes politiques en Allemagne, où la chancelière allemande Angela Merkel est confrontée à des difficultés sur la question des migrants, et en Italie, où la nomination jeudi de deux membres du parti de la Ligue très eurosceptiques à la tête de commissions parlementaires italiennes a suscité des craintes chez les investisseurs.

Le marché reste toutefois aussi inquiet des éventuelles conséquences de la montée des hostilités sur le front commercial entre les Etats-Unis et ses principaux partenaires, en premier lieu la Chine.

Côté européen, les mesures de rétorsion de l’UE contre certains produits américains, comme les jeans, le bourbon ou les motos, en réponse aux taxes de Washington sur son acier et son aluminium, sont entrées en vigueur ce vendredi.

Après être tombée en cours de séance jeudi à 1.261,34 dollars, son plus bas niveau depuis décembre dernier, l’once d’or poursuivait son rebond vendredi, valant 1.269,75 dollars contre 1.267,20 dollars jeudi soir.

La monnaie chinoise a terminé à 6,5052 yuans pour un dollar contre 6,4933 yuans jeudi à 15h30 GMT après être tombé à son plus bas niveau depuis janvier.

Le bitcoin valait 6.189,41 dollars, contre 6.719,46 dollars jeudi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.

A lire aussi...