Johann Schneider-Ammann veut que la Suisse devienne une Crypto-Valley

AWP

1 minutes de lecture

«Notre pays doit saisir cette opportunité», écrit-il dans une tribune publiée dans la NZZ.

L’ancien ministre de l’économie Johann Schneider-Ammann plaide pour que la Suisse devienne une plaque tournante pour les cryptomonnaies et la technologie blockchain. «Notre pays doit saisir cette opportunité», écrit-il dans une tribune publiée lundi dans la NZZ.

En très peu de temps, la Suisse s’est imposée comme un des pays à la pointe en matière de technologie blockchain. Elle dispose d’une des réglementations les plus avancées et les plus claires, explique M. Schneider-Ammann. Et d’ajouter qu’en comparaison internationale, la juridiction suisse a une longueur d’avance sur les autres pays.

De plus en plus d’entreprises découvrent les avantages de cette technologie et s’en servent, par exemple, pour développer des chaînes d’approvisionnement ou comme dépôt numérique pour des valeurs réelles, poursuit l’ancien conseiller fédéral.

La Suisse ne doit toutefois pas se reposer sur ses lauriers, avertit le libéral-radical bernois. «Il y a trente ans, le World Wide Web a été développé au Cern près de Genève. L’avancée triomphale d’Internet n’a toutefois eu lieu ni en Suisse ni en Europe, mais dans la Silicon Valley aux Etats-Unis», rappelle-t-il.

La population et l’économie doivent prendre conscience que la Crypto Valley représente un énorme potentiel pour la place économique suisse. Des investissements sont ainsi nécessaires pour que la Suisse émerge réellement en tant que crypto-nation, ajoute-t-il, soulignant que le monde politique a posé les jalons pour cela.

Johann Schneider-Ammann est depuis l’année passée membre du conseil d’administration de Crypto Valley Venture Capital, une société d’investissements qui soutient des start-ups actives dans le domaine de la blockchain.

A lire aussi...