Hausse de l’indice des prix à la production et à l’importation

AWP

1 minutes de lecture

La hausse de 0,5% sur un mois s’explique principalement par le renchérissement des produits pétroliers et des hydrocarbures.

L’Office fédéral de la statistique (OFS) indique que l’indice des prix à la production et à l’importation a progressé de 0,5% en juin par rapport au mois dernier. L’indice s’établit à présent à 98,1 points, à comparer avec la base de calcul de 100 points en décembre 2015.

Par rapport à juin 2019, le niveau des prix de l’offre totale des produits du pays et des produits importés a fléchi de 3,5%.

La hausse de 0,5% sur un mois s’explique principalement par le renchérissement des produits pétroliers et des hydrocarbures.

Dans l’indice des prix à la production, les produits pétroliers ont effectivement renchéri par rapport au mois précédent. Les prix des bovins de boucherie ont également augmenté. En revanche, ceux de la ferraille ont diminué.

L’indice des prix à l’importation a progressé en juin par rapport au mois précédent. Cette hausse est aussi la conséquence du renchérissement des produits pétroliers et des hydrocarbures.

Les prix ont par ailleurs augmenté pour les métaux non ferreux et les produits en métaux non ferreux, ainsi que pour les automobiles. Les légumes frais, le vin et l’acier sont par contre devenus meilleur marché.

L’OFS précise que les mesures prises par le Conseil fédéral pour stopper la pandémie de coronavirus n’ont pas eu de répercussions sur les relevés des prix pour l’indice des prix à l’importation et à la production. Le taux de non-réponse se situait dans la fourchette habituelle et les résultats sont fiables.

 

A lire aussi...