Genève: Pierre Maudet reconnu coupable d’acceptation d’un avantage

AWP

1 minutes de lecture

L’ex-conseiller d’Etat écope d’une peine pécuniaire de 300 jours-amende avec sursis. Il devra verser à l’Etat de Genève une créance compensatrice de 50’000 francs.

Pierre Maudet a été condamné lundi à une peine pécuniaire de 300 jours-amende avec sursis. Le Tribunal de police de Genève a reconnu le conseiller d’Etat coupable d’acceptation d’un avantage pour son voyage en famille à Abu Dhabi.

Pierre Maudet devra verser à l’Etat de Genève une créance compensatrice de 50’000 francs, soit la valeur estimée de ce voyage. Le Tribunal de police a en revanche acquitté Pierre Maudet de la charge d’acceptation d’un avantage en lien avec un sondage financé par des amis et hommes d’affaires en 2017.

Le magistrat, qui plaidait l’acquittement, n’a pas convaincu la juge unique Sabina Mascotto sur le volet du voyage à Abu Dhabi. Celle-ci a considéré qu’en acceptant un séjour luxueux en famille à Abu Dhabi en 2015, le magistrat s’est accommodé du risque que cet avantage lui ait été octroyé dans le but de l’influencer.

Cette condamnation risque de porter un coup fatal à la carrière politique de Pierre Maudet. Le magistrat, qui a démissionné après s’être fait retirer ses dernières prérogatives en raison de problèmes de gestion du personnel dans son département, est candidat à sa propre succession au Conseil d’Etat genevois. Le premier tour de l’élection complémentaire a lieu le 7 mars.

A lire aussi...