Exportations: bénéfice de 55,4 millions de francs pour le SERV

AWP

1 minutes de lecture

La demande pour l’Assurance suisse contre les risques à l’exportation a reculé de 17% en 2019.

L’Assurance suisse contre les risques à l’exportation (SERV) boucle l’année 2019 sur un bénéfice de 55,4 millions de francs. Le Conseil fédéral a approuvé vendredi le rapport de gestion.

L’assurance couvre les risques à l’exportation de biens et de services. La demande a reculé de 17% en 2019. Seuls 778 accords de principes et polices d’assurance ont été établis.

Ce repli s’explique par l’essoufflement de la croissance de l’économie mondiale, qui a eu des répercussions négatives sur l’évolution conjoncturelle en Suisse, notamment sur l’économie d’exportation.

Deux tiers de PME

En moyenne pluriannuelle, les PME représentent environ deux tiers des quelque 310 clients actifs de l’assurance. La proportion reste significative, même si elle a quelque peu diminué en 2019.

La production et la distribution d’électricité constitue le principal domaine ayant bénéficié d’un soutien : les engagements octroyés aux entreprises concernées sont passés à 2,43 milliards de francs en 2019 contre 2,02 milliards l’année précédente. Suivent ensuite la construction de machines (2,06 milliards) et le matériel et la technologie ferroviaires (1,05 milliard).

Les clients ont recours aux couvertures proposées par la SERV principalement pour réduire les risques de défaut de paiement de leurs mandants. Les engagements concernent en particulier la Turquie (couvertures d’assurance pour un volume de 934,1 mio de francs), suivie par le Brésil (837,6 mio de francs), la Russie (761,8 mio de francs) et le Bangladesh (529,3 mio de francs).

Les solutions de l’assurance contribuent à ce que les entreprises obtiennent plus facilement des crédits favorables ou une limite de crédit plus élevée. Cela les aide à préserver leurs liquidités.

Garantir la compétitivité

L’Assurance suisse contre les risques à l’exportation garantit la compétitivité de notre économie d’exportation et contribue au maintien et à la création d’emplois en Suisse. À l’avenir, en collaboration avec Switzerland Global Enterprise (S-GE), elle aidera les PME exportatrices à identifier les opportunités liées à de grands projets à l’étranger.

A lire aussi...