Horlogerie: pour 2020, Vontobel chiffre la chute des exportations à 25%

AWP

1 minutes de lecture

La banque table sur une réouverture des magasins dans le monde en mai ou en juin.

Les exportations horlogères suisses pourraient se replier de 25% sur un an en 2020 en raison la fermeture des boutiques occasionnée par la propagation du coronavirus dans le monde. Ces envois devraient de nouveau enregistrer une progression en 2021, indique mercredi une étude publiée par la banque Vontobel.

«L’industrie horlogère suisse connaîtra le recul le plus important de ces 50 dernières années», écrivent les auteurs de cette étude, tout en précisant que leurs projections se basent sur l’hypothèse que les magasins seront de nouveau ouverts en mai ou en juin.

Pour le deuxième trimestre 2020, une chute de 40% des envois à l’étranger de ce secteur est anticipée.

Actuellement, les magasins ont commencé à rouvrir leurs portes en Chine et les premiers signes positifs peuvent être observés même si le nombre de clients reste modeste. Pour le mois de mars, les exportations horlogères devraient accuser une baisse supérieure à 30%, après le repli de 9,2% en février mois durant lequel la Chine, centre de la pandémie, avait dévissé de 50% en comparaison annuelle.

Dans l’Empire du Milieu, la fermeture des commerces avait débuté fin janvier tandis qu’en Europe et aux Etats-Unis, celle-ci a eu lieu mi-mars.

Les manufactures telles que Rolex, Audemars Piguet, Patek Philippe, Hublot et Tag Heuer ont aussi fermé leurs sites de production ou réduit le temps de travail comme c’est le cas au niveau des usines de Swatch.

Après une éventuelle reprise des activités en mai ou juin, le deuxième semestre devrait afficher une nette amélioration.

Le repli anticipé de 25% des exportations en 2020 est même «légèrement plus important que celui enregistré en 2009 (-22%) lors de la crise financière, souligne l’analyste René Weber.

En 2021, l’industrie des montres devrait de nouveau afficher une hausse d’environ 15% pour ses envois à l’étranger, comme ce fût le cas en 2010 (+22%), mais à un niveau quelque peu inférieur.

Pour rappel, en 2019, l’industrie helvétique horlogère a dégagé une hausse de 2,4% à 21,7 milliards de francs de ses exportations.

A lire aussi...