Coronavirus: un reconfinement doit être évité

AWP

1 minutes de lecture

A l’issue d’une rencontre téléphonique avec Guy Parmelin, les milieux économiques, les syndicats et le Conseil fédéral estiment qu'il est nécessaire d’éviter un reconfinement.

Les milieux économiques, les syndicats et le Conseil fédéral sont inquiets de la recrudescence des cas de coronavirus. Il est nécessaire d’éviter à tout prix un reconfinement, estiment-ils à l’issue d’une rencontre téléphonique jeudi avec le ministre de l’économie Guy Parmelin.

Les plans de protection doivent être strictement respectés et des solutions de dépistage rapide mises en place. Les restrictions de rassemblement ne doivent être ordonnées que lorsque la situation l’exige absolument.

La protection de la population et la protection de l’économie n’entrent pas en contradiction. Plus vite la propagation du virus pourra être endiguée, moins l’économie pâtira. Tous doivent tirer à la même corde et respecter les mesures déjà mises en place, rappelle le Département fédéral de l’économie.

Protéger les emplois

Le Parti socialiste (PS) a appelé en matinée à garantir les salaires, les postes de travail et le pouvoir d’achat. Toutes les mesures prises pour lutter contre la pandémie doivent s’accompagner de mesures pour préserver les salaires, estime également l’Union syndicale suisse (USS).

De nombreuses entreprises ont déjà épuisé leurs réserves. Des mesures de stabilisation économique sont nécessaires afin d’éviter une vague de licenciements. Les personnes à faible et moyen revenu en particulier doivent être protégées.

L’USS demande également que les contrôles soient renforcés dans les entreprises. Tous les employeurs n’ont pas encore compris la gravité de la situation. Des plans de protection bien mis en oeuvre permettent de protéger les employés et d’éviter un nouveau semi-confinement.

Illustration de la catastrophe que constituerait pour l’économie un reconfinement, Swiss Retail, la fédération des commerces de détail, souligne que nombre d’entre eux réalisent près de la moitié de leur chiffre d’affaires annuel durant les six semaines précédant Noël. Quelle que soit la durée d’un reconfinement, il provoquerait la mort de plusieurs entreprises de la branche qui emploie quelque 310’000 personnes, écrit Swiss Retail dans un communiqué.

Large consultation

La table ronde organisée par le conseiller fédéral Guy Parmelin a réuni des représentants de la CDEP, des partenaires sociaux (USS, UNIA, Syna, Travail.Suisse, Union patronale suisse, Union suisse des arts et métiers) et des associations économiques (economiesuisse, Swissmem, Swissstaffing, Fédération suisse du tourisme, Fédération suisse du voyage, hotelleriesuisse, GastroSuisse, Expo Event, Association suisse des transports routiers, Société suisse des entrepreneurs).

A lire aussi...