Allemagne: le moral des entrepreneurs au plus bas depuis 2014

AWP

1 minutes de lecture

«Le moral dans les étages de direction continue de se détériorer», observe Clemens Fuest, président de l’institut munichois.

Le moral des entrepreneurs allemands a atteint en juin son plus bas niveau depuis novembre 2014, reculant légèrement après avoir fléchi en mai, selon le baromètre Ifo publié lundi.

Ressortant à 97,4 points, contre 97,9 points le mois précédent, cet indicateur qui donne un avant-goût de l’activité économique est conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.

«Le moral dans les étages de direction continue de se détériorer», observe Clemens Fuest, président de l’institut munichois.

«La liste des risques s’est rallongée», commente Klaus Borger, analyste chez la banque KfW.

La baisse est cependant moins marquée que celle du mois précédent, où l’indice avait perdu 1,3 point.

L’indice évaluant la situation actuelle – une des composantes du baromètre Ifo – est resté quasi-stable (+0,1 point) à 100,8 points. La composante mesurant les attentes a elle baissé à 94,2 points contre 95,2 points.

Cette statistique, basée sur un sondage effectué auprès d’environ 9.000 entreprises, intervient alors que l’Allemagne traverse une période incertaine, marquée par une révision à la baisse des prévisions de croissance et des indicateurs de confiance mitigés.

Le gouvernement allemand a ainsi divisé par deux sa prévision de croissance pour 2019, tablant sur une hausse du produit intérieur brut de 0,5%, un net coup de frein après +2,2% en 2017 et 1,4% l’an dernier.

A lire aussi...