Allemagne: excédent budgétaire moins élevé que prévu

AWP

1 minutes de lecture

L’excédent représente tout de même 1,1% du PIB allemand de 2017, qui est lui ressorti à 3260 milliards d’euros l’an passé.

L’office allemand des statistiques a indiqué vendredi que l’excédent budgétaire du pays en 2017, bien que toujours à un niveau record, ressortait un peu en dessous que ce qui avait été annoncé début janvier.

Les comptes publics allemands ont ainsi enregistré l’année passé un surplus de 36,6 milliards d’euros contre 38,4 milliards précédemment annoncés par Destatis.

L’excédent représente tout de même 1,1% du PIB allemand de 2017, qui est lui ressorti à 3260 milliards d’euros l’an passé.

La croissance allemande, sur un cycle de reprise vigoureux depuis 2011 a rempli les caisses de l’Etat fédéral, des Etats régionaux, des communes et des administrations de Sécurité sociale au point d’offrir au pays un excédent budgétaire inédit depuis la Réunification en 1990.

Depuis le retour des comptes publics à l’équilibre, intervenu en 2014, la pression croît pour que Berlin se serve de cette trésorerie. Le sujet de la dépense publique a largement pesé dans les négociations de coalition entre conservateurs et sociaux-démocrates. Il a aussi poussé en février les fonctionnaires allemands à réclamer une hausse des salaires de 6%.

«L’Etat n’a pas vocation à accumuler des excédents. Au contraire, notre pays doit maintenant activer les mécanismes qui lui permettront de générer de la richesse sur dix ans, soit des baisses d’impôts et des mesures incitatives pour les entreprises», a exhorté vendredi de son côté Eric Schweitzer, patron de la Chambre allemande du commerce et de l’industrie DIHK, à l’unisson des milieux économiques.

Les partenaires européens de l’Allemagne, en particulier Paris, multiplient également les appels à dépenser plus pour stimuler les économies voisines.

A lire aussi...