Wall Street, gardant un oeil sur le coronavirus, ouvre en hausse

AWP

1 minutes de lecture

L’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, avançait de 0,27%, à 29.309,92 points.

La Bourse de New York montait à l’ouverture mercredi, rassérénée par un apparent ralentissement de la propagation de l’épidémie de coronavirus apparue en Chine.

Vers 14h50 GMT, l’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, avançait de 0,27%, à 29.309,92 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 0,74%, à 9.805,09 points, et le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, prenait 0,48%, à 3.386,56 points.

Wall Street avait terminé en ordre dispersé mardi au retour d’un week-end prolongé, alors qu’Apple venait de prévenir officiellement que la crise sanitaire allait l’empêcher d’atteindre ses objectifs de ventes: le Dow Jones avait cédé 0,56% tandis que le Nasdaq avait grappillé 0,02%, finissant à un nouveau record.

Le nombre de contaminations par le coronavirus en Chine continentale a atteint mercredi 74.185 personnes, soit 1.749 de plus que la veille. C’est toutefois le nombre le plus bas de cas supplémentaires ce mois-ci.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est félicitée mercredi au Caire des «énormes progrès» effectués dans la gestion de l’épidémie de nouveau coronavirus depuis son apparition en décembre.

Dans le même temps, «les informations selon lesquelles la Chine envisage de nouvelles mesures de soutien à l’économie face aux conséquences du coronavirus ont aidé au revirement de l’état d’esprit des courtiers», estiment les analystes de Deutsche Bank. Le marché évoquait particulièrement mercredi «des aides financières directes ou des fusions pour venir en aide à l’industrie du transport aérien», ajoutent-ils.

Face à l’épidémie, Pékin avait déjà annoncé mardi une exemption de certains droits de douane punitifs qu’il imposait dans le cadre de sa guerre commerciale avec Washington sur certains produits américains.

Les courtiers surveilleront en cours de séance la diffusion du compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine progressait légèrement, évoluant à 1,573%, contre 1,561% mardi à la clôture.