La confiance des ménages se dégrade – Monday Report de Bordier

Bordier

2 minutes de lecture

En Europe, la Grèce continue de surperformer avec des rendements souverains en baisse de 10 à 15pb le long de la courbe.

Economie

Les statistiques publiées aux États-Unis sont en demi-teinte. On notera la timide amélioration du PMI manufacturier en octobre de 51,1 à 51,5 et la stabilisation de celui des services à 51, compatibles avec une stagnation de l’activité. Les commandes en biens d’équipement déçoivent et reculent (hors éléments volatils) de 0,7% en septembre. Dans la zone euro, la confiance des ménages se dégrade (de -6,5 à -7,6) alors que le PMI manufacturier est inchangé à 45,7, un niveau qui reste bas. Le PMI des services remonte très marginalement de 51,6 à 51,8. Le prix des maisons progresse de 0,53% en septembre (m/m) en Chine, au même rythme que le mois précédent.

Climat
Dans son étude «Renouvelables 2019-2024», l’Agence Internationale de l’Energie estime que la capacité installée de renouvelables augmentera de 50% sur la période, soit +1200 GW (+1500 GW dans le scenario accéléré), dont 40% en Chine. 60% de ces nouvelles capacités seront du solaire photovoltaïque et 25% de l’éolien on-shore. La capacité installée en éolien off-shore, encore faible, devrait quant-à-elle tripler.

Obligations

En Europe, la Grèce continue de surperformer avec des rendements souverains en baisse de 10 à 15pb le long de la courbe. Le pays a vu sa note relevée vendredi soir par S&P de B+ à BB-, l’agence saluant l’adoption de nouvelles réformes et tablant sur une croissance de 2.5% entre 2019 et 2022. Aux US, les taux ont poursuivi leur progression avec un 10 ans s’approchant des 1,80% (+4pb). La probabilité d’une baisse de 25pb lors de la réunion de la FED cette semaine est de 91%.

Sentiment des traders

Bourse 
L’élan pris par les indices pour progresser semble inéluctable avec des clôtures au plus haut historique pour certains vendredis (SMI, SOX). Nous surveillerons le meeting du FOMC mercredi (-0,25% attendu) ainsi que le chômage, alors que l’Europe votera sur un report du Brexit. Du côté des sociétés, les publications continueront avec quelques poids lourds (Google, Apple). Nous restons positifs.

Devises 
La France accorde un délai (Brexit) jusqu’au 31.12.2019, notre fourchette £/$ 1,2750 – 1,30. Si la FED baisse les taux mercredi, un test du support $/CHF -.9840 et de la résistance €/$ 1,1125 est possible. Notre CHF continuera à jouer son rôle de monnaie de refuge, €/CHF 1,0965/1,1125. L’€/$ ne réussit pas à casser les 1.,1125, objectif 1,10/1,0950. L’or plutôt 1515/1535 dollars, Brent 65 dollars.

Marché

Semaine «RISK ON» sur les marchés: les actions monde avancent de 1,3%, le cuivre rebondit de 2,1% (pétrole +3,7%), les taux souverains à 10 ans remontent (USD +4pb; EUR +2pb) et les spreads de crédit se resserrent (-10pb sur le HY USD). L’appréciation du dollar (dollar index: +0,6%) et des taux n’empêchent pas l’or de gagner 1,3% sur la semaine. A suivre cette semaine: Fed de Chicago et de Dallas, confiance des ménages, PIB du T3 et rapport sur l’emploi aux Etats-Unis; indicateurs de confiance (ménages, services, climat des affaires) de la CE, taux de chômage et PIB du T3 dans la zone euro; PMI manufacturier et des services, balance commerciale et réserves de change en Chine.

Marché suisse

A suivre cette semaine: baromètre conjoncturel (KOF), résultats T3 BNS, CA commerce de détail sept. (OFS), inflation oct. (OFS) et indices PMI des directeurs d’achat oct.Sinon, les sociétés suivantes publieront des résultats: Rieter (commandes), Feintool, Landis+Gyr, Phoenix Mecano, SIG Combibloc, Straumann, Clariant, Credit Suisse, Geberit, Molecular Partners, Swiss Re, Swisscom et Pargesa.

Actions

ABI (sortie de la liste Core Holdings): suite à des résultats T3 décevants et à une visibilité qui se détériore, nos estimations d’EBITDA et de BPA sont révisées à la baisse de 6/7% et la valeur fondamentale d’ABI ramenée à 85 euros. Compte tenu de ces éléments, d’un bon parcours boursier depuis le 1er janvier et d’une moindre conviction sur le dossier, nous sortons le titre de la liste Core Holdings.

ATOS (Satellite): le CEO, T. Breton, a finalement accepté de se présenter comme candidat pour le poste de Commissaire à la Commission Européenne, sur recommandation du Président français. Il sera remplacé à la tête d’Atos par Elie Girard, actuel CFO. Le nouveau CFO sera M. Uwe Stelter. Le changement dans la continuité, même si M. Breton sera regretté par les investisseurs.

Energie: le nombre d’appareils de forage de pétrole on-shore US est passé sous les 700 unités pour la première fois depuis mai 2017, illustrant le besoin pour les opérateurs indépendants de dégager du cash-flow après investissements. Un facteur de soutien pour le baril.

EXPERIAN (Core Holding) publiera ses résultats T3 2019 le 12 novembre. Ses principaux concurrents (Equifax, Transunion) ont publié des résultats T3 plus ou moins en ligne. Equifax devra faire face à un plan de transformation numérique important en 2020-2021, tandis que Transunion s’est montré plutôt prudent pour son T4. Grâce à son approche Big Data pointue, Experian ne devrait pas décevoir.

Graphique du jour
Performances