L’hypothèse d’un Brexit dur rend moroses les Bourses asiatiques

AWP

1 minutes de lecture

La Bourse de Tokyo a fini la journée en repli, le Nikkei ayant cédé 0,6% à 23’934,43 points. En Chine, la Bourse de Shanghai s’est repliée de 0,2% à 3’017,04 points.

Les Bourses d’Asie ont terminé dans l’ensemble en baisse mercredi, fragilisées par le retour du scénario menant à un Brexit dur et le manque de développements sur l’accord commercial sino-américain relatifs aux droits de douane.

La Bourse de Tokyo a ainsi fini la journée en repli, le Nikkei des 225 valeurs vedettes ayant cédé 0,6% à 23’934,43 points. En Chine, la Bourse de Shanghai s’est repliée de 0,2% à 3’017,04 points.

La Bourse de Hong Kong a toutefois clôturé en légère hausse (+0,2% à 27’884,21 points).

«Il semble raisonnable de dire que les choses ne devraient pas empirer avec la tension sur le sujet des tarifs douaniers qui retombe un peu», s’avance Stephen Innes, analyste pour AxiTrader.

«Si l’on considère également que les différents indicateurs mondiaux semblent au plus bas, les investisseurs ont peut-être plus de cartes en mains qu’ils ne l’imaginaient au départ», ajoute-t-il.

Wall Street, qui sert souvent de boussole aux Bourses asiatiques, avait pourtant terminé mardi en hausse pour la cinquième séance d’affilée, atteignant tranquillement de nouveaux records.

Du côté des valeurs

Les principaux secteurs représentés dans le premier tableau de la place tokyoïte s’inscrivaient en baisse.

SANBIO CHUTE ENCORE: le titre du laboratoire japonais a dévissé à nouveau, de 4,22% à 2.629 yens, toujours victime de l’annonce récente de la suspension du développement d’un traitement dans le domaine de la thérapie cellulaire régénératrice, connu sous l’appellation SB623. Destiné aux patients ayant subi un accident vasculaire cérébral, il était en développement avec Sumitomo Dainippon Pharma qui a jeté l’éponge, déçu par les résultats des essais cliniques en phase 2 aux Etats-Unis. Sanbio a cependant l’intention de poursuivre avec un autre partenaire.

FUJIFILM LORGNE SUR UNE FILIALE DE HITACHI: l’action du groupe de bureautique, de photo et d’équipements médicaux Fujifilm a perdu 0,77% à 5.277 yens à la suite d’un communiqué confirmant que l’entreprise souhaitait acquérir (pour 1,4 milliard d’euros selon la presse) la division des équipements médicaux de son compatriote Hitachi, après avoir été candidate malheureuse au rachat de celle de Toshiba. Le titre Hitachi a pris de son côté 3,14% à 4.465 yens.

Un deuxième communiqué a confirmé l’opération quelques secondes après la fermeture du marché.

Du côté des devises

Le yen s’échangeait à 109,46 yens pour un dollar vers 11H00 GMT, contre 109,57 yens mardi à la clôture de la Bourse de Tokyo, point de repère des investisseurs nippons.

La monnaie japonaise augmentait aussi face à l’euro, qui valait 121,86 yens, contre 122,11 yens en fin de séance la veille.

L’euro descendait face au dollar, à raison d’un euro pour 1,1133 dollar contre 1,1149 mardi à 20H00 GMT.