Baromètre Euronext des entreprises de technologie (novembre 2019)

Morningstar

1 minutes de lecture

En novembre, les petites et moyennes entreprises de technologie ont vu leur valeur boursière progresser de 3,4% à 39,1 milliards d’euros.

L’univers Euronext des entreprises technologiques

Novembre a été un mois plus clément pour les petites et moyennes valeurs de technologie. Le baromètre Euronext des entreprises de technologie affiche un gain de 3,4% sur novembre à 39,1 milliards d’euros, soit en-deçà du pic de 2019 atteint en avril à 42,1 milliards d’euros et du pic historique de mai 2017 (50,6 milliards d’euros).


 
Source : Morningstar Direct

 

Les performances entre secteurs d’activité ont été contrastées au cours du mois, avec un très net rebond de l’énergie (+34,1%) et de la consommation cyclique (+15,2%), grâce à la progression marquée de La Française de l’Energie, LDLC ou encore SRP Groupe.


 
Source : Morningstar Direct

 

Niveaux de valorisation

Les multiples de valorisation ont suivi la tendance haussière avec un gain de 5,3% à 0,76x. La décote moyenne de valorisation s’est réduite au cours du mois de novembre, mais reste encore élevée à 24%.

Rappelons que la décote de valorisation a atteint un pic de 34% en août dernier, soit le niveau observé fin 2018 quand les petites et moyennes valeurs étaient toujours en proie avec une correction boursière majeure.

 
Source : Morningstar Direct

 

Les services financiers (une valeur), la consommation cyclique et la santé demeurent les secteurs les plus décotés.

La technologie est le secteur le mieux valorisé en relatif, mais affiche toujours en moyenne une décote de 17% par rapport à l’estimation quantitative de juste valeur des sociétés de ce secteur.

 
Source : Morningstar Direct

 

Valorisation et santé financière

La relation entre santé financière et valorisation est demeurée très faible en novembre à 1,5% contre 0,6% le mois précédent, et bien loin des 57% observés à la fin de l’été dernier.

Si l’indicateur de santé financière moyen de l’univers a peu évolué, le niveau de valorisation a fait preuve d’une grande volatilité, ce qui peut expliquer l’affaiblissement du pouvoir explicatif du niveau de santé financière sur l’appréciation par le marché de l’univers des petites et moyennes valeurs technologiques cotées sur Euronext.


 
Source : Morningstar Direct

 

Titres décotés disposant d’un rempart concurrentiel moyen («Narrow Moat»)

Compte tenu du faible niveau de valorisation, la liste des valeurs décotées disposant d’un rempart concurrentiel, estimé de manière quantitative par Morningstar, est toujours bien fournie.

Les sociétés disposant d’une situation financière solide et dont l’incertitude n’est pas des plus élevées se traitent sur des niveaux de valorisation plutôt raisonnables – c’est le cas de Lectra et de Grenobloise d’Electronique et d’Automatismes (GEA).


 
Source : Morningstar Direct

A lire aussi...