USA: mauvaise surprise des promesses de ventes de logements

AWP

1 minutes de lecture

L’indicateur de la NAR a chuté de 1,8%, à 104,2 points, en août par rapport au mois précédent, alors que les analystes tablaient sur une baisse de 0,4%.

Les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis ont baissé plus que prévu en août faute de logements disponibles sur le marché, selon les chiffres de l’Association nationale des agents immobiliers (NAR) publiés jeudi.

En données corrigées des variations saisonnières, l’indicateur des promesses de ventes a chuté de 1,8%, à 104,2 points, en août par rapport au mois précédent, alors que les analystes tablaient sur une baisse de 0,4%.

Sur un an, les promesses de ventes de logements sont en repli de 2,3% et restent ainsi pour le huitième mois de suite dans le rouge sur 12 mois.

Cet indice est un baromètre avancé du marché immobilier puisqu’il se base sur les contrats de cession signés.

«Les signatures de contrats ont une nouvelle fois baissé le mois dernier, le recul marqué dans l’ouest ayant un impact négatif sur l’ensemble de l’activité», a commenté Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR, cité dans un communiqué.

«Avec des prix qui ont augmenté très rapidement, nombre de consommateurs ont décidé d’attendre pour mettre en vente leur logement, espérant obtenir des gains supplémentaires» sur le prix de vente, a-t-il également expliqué.

Il relève que de nouveaux logements devraient toutefois entrer prochainement sur le marché.

Il y a des signaux montrant que «les hausses de prix vont commencer à ralentir et les vendeurs potentiels estiment que c’est désormais le bon moment pour vendre», a-t-il commenté.

Pour 2018, la NAR table sur un total de 5,46 millions de maisons vendues, soit 1,6% de moins qu’en 2017. Le prix médian d’un logement ancien devrait croître de 4,8%, après +5,7% en 2017.

A lire aussi...