USA: baisse de 4,4% des ventes de maisons neuves en février

AWP

1 minutes de lecture

Le niveau reste cependant élevé avec 765’000 maisons individuelles vendues.

Les ventes de maisons neuves aux Etats-Unis ont chuté au mois de février, mais restent à un niveau très élevé après avoir atteint en janvier un niveau plus vu depuis 2007, selon les données du département du Commerce publiées mardi.

Ce sont 765’000 maisons individuelles qui ont été vendues en février aux Etats-Unis, soit 4,4% de moins qu’en janvier.

Le niveau reste toutefois très élevé, équivalent à ceux enregistrés en 2007, avant la crise.

C’est également mieux qu’attendu par les analystes, qui tablaient sur 761’000. Et par rapport à février 2019, cela représente une hausse de 14,3%.

Le prix median d’une maison neuve aux Etats-Unis était de 345’900 dollars en février (348’200 dollars en janvier), et le prix moyen était de 403’800 dollars (402’300 dollars en janvier).

Les stocks ont diminué en février puisqu’à la fin du mois, 319’000 maisons restaient en vente dans le pays, soit 5 mois de ventes au rythme actuel.

Mais «ces données ne signifient pas grand-chose dans l’environnement actuel», du fait de l’arrêt de l’activité dans beaucoup de secteurs pour ralentir la pandémie de nouveau coronavirus, souligne Rubeela Farooqi, chef économiste chez High Frequency Economics (HFE).

Les analystes d’Oxford Economics prévoient une baisse des ventes en mars et «une chute de près de 10% au deuxième trimestre».

«L’énorme vague de pertes d’emplois et les fermetures de villes/Etats signifient que l’activité va se résorber en mars puis baisser encore en avril. Nous espérons voir de meilleurs chiffres d’ici juin, en fonction de la propagation du virus, mais la perte d’acheteurs potentiels en raison de la hausse du chômage signifie que le terrain perdu maintenant ne sera pas récupéré rapidement», selon Ian Shepherdson, chef économiste chez Pantheon Macroeconomics.

A lire aussi...