Situation tendue sur le marché immobilier tessinois

AWP

1 minutes de lecture

L’immobilier commercial est également sous pression, du fait du tourisme d’achat et de l’avènement du commerce en ligne.

Le marché immobilier tessinois connaît actuellement une situation tendue, marquée par une baisse de prix des logements en raison de l’affaiblissement de la demande, notamment des acquéreurs en provenance d’Italie. L’immobilier commercial est également sous pression, du fait du tourisme d’achat et de l’avènement du commerce en ligne.

«La situation à contre-courant au Tessin en ce qui concerne l’évolution des prix des logements est due essentiellement à la diminution sensible des acheteurs italiens», a affirmé jeudi dans les colonnes du Corriere del Ticino Sara Carnazzi Weber, responsable des analyses macroéconomiques de Credit Suisse.

«La seconde différence tessinoise par rapport à la moyenne nationale concerne bien entendu les taux de vacance plus élevés», poursuit l’analyste, citant des valeurs de 3,4-3,8% dans les régions de Lugano et de Locarno, mais de plus de 6% dans les régions plus au sud de Mendrisio et Chiasso.

Selon l’experte de Credit Suisse, l’évolution de l’immigration sera un élément déterminant de la tenue des prix dans le canton italophone. «Au niveau de l’offre, on ne constate pas une forte accélération (...) mais si la demande manque, même une offre réduite ne suffit pas à soutenir (les prix)», estime-t-elle.

Pour les surfaces commerciales, le scénario est encore plus sombre, le secteur étant de plus en plus confronté à la concurrence sur internet, ainsi qu’aux achats réalisés de l’autre côté de la frontière.

Cependant, même si les risques ont augmenté, «les immeubles sont encore une source de rendement pour les investisseurs à court d’alternative» a souligné Sara Carnazzi Weber. Et de rappeler le différentiel stable entre le rendement négatif des obligations à dix ans de la Confédération, du fait des taux négatifs, et celui des immeubles et fonds immobiliers, qui avoisine les 3%.