Les loyers ont augmenté en 2019, les logements vides aussi

AWP

1 minutes de lecture

Les prix de la location ont progressé en 2019 de 3,3% à Zurich, de 1,8% à Berne et Bâle, de 1,5% à Genève et de 1,3% à St-Gall, a détaillé Homegate.ch.

Les loyers ont progressé de 0,6% en Suisse l’année dernière, alors que le nombre d’appartements vacants a poursuivi son envolée. La demande a été principalement tirée par les grandes agglomérations, qui peinent à satisfaire la demande.

Les prix de la location ont progressé en 2019 de 3,3% à Zurich, de 1,8% à Berne et Bâle, de 1,5% à Genève et de 1,3% à St-Gall, a détaillé lundi le portail immobilier Homegate.ch dans un communiqué.

A l’inverse, la hausse des taux de vacance a laissé des traces dans les cantons du Tessin, où les loyers se sont repliés en 2019 de 0,6%, ainsi que dans le Jura et à Lucerne (-0,3%).

Pour 2020, le site d’annonces immobilières anticipe une montée des taux de vacance avec l’arrivée sur le marché de nouveaux immeubles. Alors que les villes devraient parvenir à absorber la demande, les appartements situés hors des périphéries urbaines risquent toujours d’être à la peine pour trouver des locataires.

Malgré 70’000 appartements vides en 2019, représentant 2,8% du parc immobilier existant, les investisseurs sont toujours avides de ce type de placement. En 2019, quelque 44’000 logements ont été autorisés à la construction, avait récemment indiqué UBS dans une étude. La banque anticipe pour cette année une baisse de 1% des loyers.

A lire aussi...