Wells Fargo multiplie son bénéfice par sept

AWP

1 minutes de lecture

Les réserves liées à la crise sanitaire mondiale ayant été réduites de moitié, le profit net trimestriel grimpe à 4,74 milliards de dollars.

La banque américaine Wells Fargo a dégagé au premier trimestre un bénéfice sept fois supérieur à celui des trois premiers mois de 2020, aidée par une nette diminution des réserves liées à la pandémie.

Grâce à «une amélioration continue de la conjoncture économique» précise le groupe dans un communiqué, les réserves réalisées pour faire face aux pertes sur les crédits accordés ont diminué de 1,6 milliard de dollars, alors qu’elles avaient été de plus de 3 milliards l’an dernier à la même époque.

Le bénéfice net de l’institution s’est établi à 4,74 milliards de dollars, multiplié par plus de sept en comparaison avec le premier trimestre 2020 où il avait été de 653 millions, et bien supérieur aux anticipations des analystes qui tablaient sur 2,77 milliards de dollars.

Les résultats financiers de Wells Fargo «reflètent une amélioration de l’économie américaine», réagit le directeur général de la banque, Charlie Scharf, cité dans le communiqué.

Le bénéfice par action ajusté, référence des investisseurs nord-américains, est ressorti à 1,05 dollar, également supérieur aux 70 cents anticipés par les analystes. Il avait été l’an dernier de 1 cent.

En Bourse, le titre était stable dans les échanges électroniques précédant l’ouverture de Wall Street.

La banque cite également «une activité de crédits hypothécaires plus forte, une hausse des commissions dans les activités de trading et de banque d’investissement», ainsi que dans la gestion de fortune pour justifier ses bons résultats.

Malgré ces chiffres, «les taux d’intérêt bas et la demande de prêts encore tiède ont continué à peser sur nous», ajoute le patron de la banque.

Dans le détail, les services bancaires aux consommateurs et aux petites entreprises ont reculé de 6% par rapport aux trois premiers mois de 2020, en raison de l’impact des taux et du recul des frais liés aux dépôts, précise Wells Fargo.

L’activité de prêts immobiliers a toutefois augmenté de 19% sur la même période, et de 6% sur les prêts liés à l’automobile.

Le chiffre d’affaires de la banque s’est établi à 18,06 milliards de dollars, en hausse de 1,9% par rapport au premier trimestre 2020 et légèrement au-dessus des anticipations des analystes qui le voyaient à 17,5 milliards de dollars.

A lire aussi...