Norinvest: Banque Cramer parvient à enregistrer un bénéfice en 2019

Communiqué, Norinvest Holding

1 minutes de lecture

Le bureau de représentation de Moscou, inauguré en automne 2018, a enregistré ses premiers succès au cours de l’exercice écoulé.

Norinvest Holding SA (NIH) est focalisée sur la gestion de son unique participation, à savoir Banque Cramer & Cie SA (BCC). BCC a poursuivi son programme de simplification et de rationalisation de son modèle d’affaires en 2019. Le Private Banking constitue le coeur de métier de BCC, qui, à l’instar de la plupart des établissements bancaires suisses, cherche à concentrer ses efforts de développement sur un nombre restreint de marchés clés. 

Le bureau de représentation de Moscou, inauguré en automne 2018, a enregistré ses premiers succès au cours de l’exercice écoulé. Il semble appelé à trouver son équilibre. L’intégration par fusion du gérant de fortune externe A.M.&C. Finance SA vient souligner la volonté de la Banque Cramer & Cie de poursuivre son développement par croissance externe également, pour autant que des opportunités adéquates se présentent. 

En parallèle, la banque a naturellement continué à adapter son cadre réglementaire, afin d'y intégrer les dernières évolutions. 

Enfin la banque aura surtout porté une attention particulière à ses dépenses. Les efforts en matière de discipline budgétaire ont d’ailleurs permis à cette dernière de réaliser des progrès significatifs à cet égard. 

Les comptes du Groupe NIH 

Grâce aux efforts de rationalisation entrepris par BCC au cours du second semestre 2019, la banque a enregistré un bénéfice en 2019. 

Au 31 décembre 2019, les fonds propres consolidés du groupe ont toutefois régressé pour s’établir à 69,450 millions de francs (contre 75,031 millions à fin 2018), en raison notamment de l’acquisition d’un nombre important de propres actions par le groupe (qui a généré une diminution correspondante des fonds propres). 

Le total consolidé des produits cumulés par le groupe au cours de l'exercice 2019 s’inscrit à 39,933 millions contre 46,822 millions pour l’année 2018. Cette diminution de l’ordre de 15% provient principalement d’une contraction des résultats des opérations de négoce et des opérations de commissions. Les produits consolidés du groupe au cours de l’exercice 2018 contenaient en outre un montant de 1,658 million représentant les produits cumulés par Private Investment Bank Limited, Nassau (Bahamas), sur la période du 1er janvier au 18 avril 2018, date à laquelle cette société a quitté le périmètre de consolidation du groupe. 

En raison principalement de divers correctifs de valeur intervenus au niveau de la holding, le résultat net consolidé du groupe pour 2019 est une perte de 2,768 millions de francs. Un bénéfice de 4,716 millions avait été constaté en 2018, lequel comprenait un produit extraordinaire lié à la vente de 85% de la participation Private Investment Bank Limited.

A lire aussi...