Leonteq: bénéfice en hausse, augmentation de capital en vue

AWP

1 minutes de lecture

L'entreprise dirigée par Lukas Ruflin a annoncé un bénéfice net multiplié par plus de 30 sur un an.

Le spécialiste de produits structurés Leonteq a enregistré une nette hausse des résultats semestriels. Pour consolider son capital, l'entreprise zurichoise a aussi annoncé jeudi son intention de mener une augmentation de capital et ne pas octroyer de dividende en 2018 et dans un avenir «proche». Le titre était sous pression suite à ses annonces.

La société vise en outre d'ici 2020, 300 millions de produit d'exploitation, contre 215 millions en 2017.

Le nouvel objectif n'est pas trop ambitieux mais Leonteq est resté bloqué ces dernières dans une fourchette oscillant entre 200 et 220 millions, a fait remarquer le nouveau directeur général, Lukas Ruflin. «Nous devons maintenant montrer que nous pouvons dépasser cette barre», a-t-il ajouté. Parmi les nouveaux buts figure aussi un rapport coûts/revenus évoluant sous 70%.

La coopération avec des instituts financiers demeurera capitale à l'avenir, selon celui qui a pris les rênes de l'établissement début mai, après la démission mouvementée du co-fondateur Jan Schoch en octobre dernier.

L'associé fondateur et ancien membre du conseil d'administration a en outre défendu la décision de ne pas verser de dividende dans un avenir proche. En tant que société en croissance, réinvestir les bénéfices est le meilleur moyen de créer de la valeur pour les actionnaires, a justifié l'ancien vice-président du conseil d'administration. Les détenteurs d'actions de Leonteq avaient également été privés de dividende pour l'exercice 2017.

L'augmentation de capital prévue en juillet vise pour sa part à lever quelque 118 millions de francs, via des droits préférentiels. Cette opération concerne presque 3 millions de nouvelles actions enregistrées ayant une valeur nominale de 1,00 chacune et issues à partir du capital autorisé existant.

Le bénéfice s'envole mais l'action trinque

Au niveau des chiffres semestriels publiés ce jeudi, le produit d'exploitation a augmenté de plus d'un tiers (+36%) à 136,1 millions de francs, tandis que les charges ont reculé de 3% à 95,7 millions.

Le bénéfice net a été multiplié par plus de 30 sur un an à 40,1 millions. Le volume des transactions a pris environ 50% à 15,9 milliards de francs, selon le communiqué.

L'ensemble des résultats est supérieur au consensus AWP.

La société s'attend désormais à des coûts d'exploitation de 185 millions contre 180 millions prévus initialement. Ces fonds serviront notamment à renforcer de 10% le nombre de ses collaborateurs dans les prochains douze mois.

Leonteq, grâce à une bonne demande et un marché favorable a nettement dépassé les prévisions. «L'on peut ainsi parler d'un redressement réussi», écrit l'analyste Michael Kunz de la Banque cantonale de Zurich dans un commentaire.

Mais la prochaine augmentation de capital fait de l'ombre à la bonne performance semestrielle, mettent en exergue les experts d'UBS. Ces derniers s'attendent à ce que cette opération conduise à une dilution du bénéfice par action attendu à 16% jusqu'ici.

A 14h25, le titre chutait de 13,3% à 53,6 francs dans un marché SPI en hausse de 0,17%.