Le CEO de Barclays reprend en main la banque d’investissement

AWP

1 minutes de lecture

La banque britannique dévoile un vaste jeu de chaises musicales au sein de sa banque d’investissement. Jes Staley cumule les casquettes en reprenant la direction de Barclays Bank PLC.

Le patron de Barclays Jes Staley a annoncé mercredi reprendre en main l’activité de banque d’investissement, dont il veut augmenter la rentabilité face aux pressions d’un investisseur activiste.

La banque britannique a dévoilé dans un communiqué un vaste jeu de chaises musicales au sein de sa banque d’investissement, l’une des principales branches du groupe aux côtés de la banque de détail.

Principale nouveauté, Barclays Bank PLC, l’entité qui chapeaute la banque d’investissement, va désormais avoir pour directeur général par intérim Jes Staley, qui garde par ailleurs ses fonctions de directeur général du groupe.

L’homme connaît parfaitement le métier, puisqu’il a passé de longues années au sein de la banque d’investissement américaine JPMorgan.

Il a surtout été le maître d’oeuvre de la vaste restructuration ces dernières années de Barclays, qui a réduit sa présence dans certains pays pour devenir une banque transatlantique, focalisée sur ses activités européennes et américaines dans la banque de détail et d’investissement.

Concernant la banque d’investissement, Jes Staley salue dans le communiqué des performances financières en «nette amélioration» en 2018, mais «pas encore au niveau où nous devons être», a-t-il prévenu, laissant entendre qu’il fallait donner une nouvelle impulsion afin de pouvoir rivaliser au niveau mondial avec ses concurrents.

Conséquence de cette reprise en main par M. Staley, l’actuel directeur général de la banque d’investissement Tim Throsby a décidé de démissionner après avoir rejoint Barclays début 2017.

Ces changements sont annoncés à quelques semaines d’une assemblée générale des actionnaires de la banque, le 2 mai prochain, qui devront notamment se prononcer sur la désignation comme administrateur de l’investisseur activiste Edward Bramson, propriétaire du fonds Sherborne.

Edward Bramson, qui détient plus de 5% du capital, a annoncé vouloir infléchir la stratégie du groupe avec pour objectif de réduire la voilure dans la banque d’investissement, sur laquelle M. Staley a énormément misé.

L’investisseur activiste a en particulier dans le viseur les activités de marché, connues pour avoir des résultats plus erratiques que la banque de détail.

Barclays a de son côté fermement demandé à ses actionnaires de voter contre l’entrée à son conseil d’administration de M. Bramson, que la banque accuse de vouloir déstabiliser le groupe avec selon elle un projet néfaste à long terme pour les actionnaires.

A lire aussi...